Qui dit accouchement dit bonheur, agrandissement de la famille, mais également, changement du corps, et apparition possible de certains désagréments, dont la perte des cheveux. Cette perte des cheveux après l’accouchement, ou alopécie post-partum touche d’ailleurs aujourd’hui de plus en plus de femmes. Quelles en sont les causes ? Faut-il s’en inquiéter ? Mais surtout quelles solutions adopter ?

Comment se manifeste la perte des cheveux après l’accouchement dit alopécie post-partum ?

Toutes les femmes doivent savoir que pendant la maternité, la composition qui caractérise aussi bien la fibre capillaire que le cuir chevelu change. Pendant la grossesse, les cheveux semblent épais et particulièrement brillants. Mais après accouchement, les caractéristiques des cheveux peuvent à nouveau changer. Ternes et souvent moins dynamiques, ils peuvent tomber, parfois très abondamment, un mois voir quelques semaines semaines seulement après l’arrivée du bébé. Si dans la plupart des cas, le volume de cheveux perdus est assez important dans un premier temps, il n’est pas rare que cette perte de cheveux diminue considérablement après un mois.

Dans les cas d’alopécie post-partum les plus sévères, une femme peut perdre jusqu’à 20 à 30 % de ses cheveux pendant cette période. Chez un grand nombre de femmes, il est bon de noter que le sommet du crâne reste la zone la plus touchée par cette maladie. Le reste des cheveux n’est cependant pas épargné par la chute. Difficiles à coiffer, les cheveux tombent par poignée lorsqu’ils sont lavés. En plus de la chute, les cheveux s’affaiblissent et deviennent évidemment plus fins. La chute de cheveux après l’arrivée de bébé, même si elle est fréquente, doit toujours être prise en charge assez rapidement.

Pourquoi les femmes perdent leurs cheveux après accouchement ?

Vigoureux, dynamiques, brillants et plus épais pendant la grossesse, les cheveux perdent de leurs beautés quelques semaines après l’accouchement. Cette réaction, assez courante chez les femmes, est appelée : « chute de cheveux réactionnelle » ou « alopécie post-partum ». Plusieurs facteurs sont tenus comme responsables de cette chute réactionnelle. Et parmi ces causes, le bouleversement hormonal reste la principale. Pendant la grossesse, l’organisme produit en quantité importante des hormones œstrogènes pour stimuler le corps et la bonne santé des cheveux. Cette production baisse néanmoins considérablement, après la naissance du bébé et provoque une chute massive des cheveux.

Outre le dérèglement hormonal, il est également important de savoir que la chute de cheveux réactionnelle peut être causée par le changement de rythme de vie de la nouvelle maman. Entre stress, fatigue excessive liée au manque de sommeil et reprise du travail, les changements se multiplient, causant la perte de vitalité des cheveux. En cas de problème de carence en fer, il est également bon de consulter immédiatement un spécialiste. Cette insuffisance de la quantité de fer dans l’organisme peut en effet venir aggraver l’alopécie post-partum. Des solutions simples et efficaces peuvent cependant être proposées pour arrêter la chute de façon définitive et stimuler la repousse.

Quelles solutions adopter en cas d’alopécie post-partum ?

L’alopécie post-partum est parfaitement réversible. La repousse des cheveux peut cependant prendre 8 mois et les cheveux peuvent garder une esthétique terne et affaiblie sur le long terme. Pour éviter que les cheveux ne perdent trop de leur volume et leur éclat, il est important de les prendre rapidement en charge, ceci dès que les premières chutes se font remarquer. Et la meilleure des solutions pour ce faire reste l’application sur l’ensemble du cuir chevelu d’une lotion spécifique, qui aura la particularité d’agir directement sur les racines. Côté composition, il est nécessaire que le soin soit riche en vitamines et en kératine.

Ces deux actifs renforcent de façon non négligeable, la solidité des cheveux. Pour lutter contre la chute et accélérer le processus de repousse, il convient également de stimuler la microcirculation sanguine du cuir chevelu. L’idéal serait donc de faire un traitement local avec un soin fabriqué à base de vitamines, naturellement, d’olivier, pour protéger le bulbe capillaire et de quinquina rouge. Cet extrait d’écorce très populaire dans les soins naturels, aide au développement rapide des cellules capillaires. Applicable sur les cheveux parfaitement essorés, le baume après shampoing, toujours à base des mêmes ingrédients, est à utiliser en massages pour fortifier les cheveux et les démêler.

Des soins sans rinçage existent également dans les boutiques spécialisées. Ces soins sont expressément conçus pour répondre aux attentes des mamans trop débordées pour prendre le temps, après le shampoing d’appliquer encore un baume. Pour plus d’efficacité, il convient toujours d’appliquer les soins raie par raie sur le cuir chevelu, et ce, fréquemment, pendant au moins trois mois. Notez que la perte des cheveux ne s’arrête pas immédiatement. Elle se fait en réalité, progressivement. Il en est de même pour la repousse, qui se fait lentement. L’essentiel, étant bien sûr pour chaque femme, d’avoir des cheveux plus forts, sains et éclatants de beauté.

Laisser un commentaire

dix-huit + 16 =