/  A la Une   /  ANNÉE 2020 : les aliments contenant l’additif E171 sont bannis au 1er janvier

ANNÉE 2020 : les aliments contenant l’additif E171 sont bannis au 1er janvier

Souvenez-vous ! En janvier 2019, il n’était pas question de retirer du marché de la consommation les aliments contenant l’additif E171 malgré le vote de l’Article 53 de la loi alimentation. A partir du 1er janvier 2020, la loi reprend ses droits puisque les fabricants de produits alimentaires ne pourront plus légalement incorporer le dioxyde de titane dans leurs recettes. Cela concerne, par exemple, de nombreux gâteaux et confiseries industriels : biscuits Lu, M&M’s, chewing-gums Freedent, Malabar ou Hollywood, Secret de Mousse La Laitière et bien d’autres.

L’arrêté datant du 19 avril 2019 paru au Journal officiel le 25 avril qui permet ce retrait précise que « Les études permettant la fixation d’une dose journalière admissible relative à cet additif, recommandées l’Agence européenne de sécurité des aliments (EFSA) et l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES), n’ont pas été finalisées en temps utile par les professionnels. » 

Selon l’UFC-Que Choisir, « si le dioxyde de titane est sur la sellette, c’est parce qu’il est la plupart du temps présent sous forme nanoparticulaire, cette taille infinitésimale lui conférant, comme à toutes les nanoparticules, des potentialités toxiques particulières. »

Pour l’instant, la disposition est valable pour une durée d’un an. De leur côté, les fabricants et distributeurs auraient déjà largement anticipé cette suspension puisqu’il n’y aurait presque plus de produits contenant du dioxyde de titane en France. Restons vigilants !

 

Crédit photo : Libreentreprise.ma

Pour toute la famille