/  A la Une   /  Les desserts et sauces favoris des repas du réveillon 2018-2019 mis à mal à cause de l’additif E171

Les desserts et sauces favoris des repas du réveillon 2018-2019 mis à mal à cause de l’additif E171

Période de fêtes oblige ! A J-3, le réveillon de la nouvelle année 2019 dessine son horizon. Les grandes tablées se profilent. La détente prend place avec son flot de pensées appétissantes sur le bien manger tout en se faisant plaisir. Avec ce flot, les spécialistes en agro-alimentaire interrogent encore les autorités autour du dioxyde de Titane présent dans certaines confiseries et des pâtisseries comme certaines bûches. Cet additif alimentaire nommé E171 dans les étiquettes est considéré comme cancérigène aux vues de plusieurs études scientifiques dont celles du Centre international de recherches sur le cancer et de l’Institut français de la recherche agronomique.

Ce lundi 24 décembre 2018, un collectif d’associations a demandé, à travers une tribune du quotidien Le Monde, à retirer de la vente les produits alimentaires contenant le colorant E171 à cause du risque sanitaire.

En juin dernier, les confiseurs français s’étaient engagés à retirer l’additif E171 non indispensable à leurs produits. D’autre part, une loi visant la suspension du dioxyde de titane dans l’alimentation a déjà été votée par l’Article 53 de la loi alimentation, en octobre. Mais elle n’est pas mise en application à ce jour à défaut d’un Arrêté ministériel.

L’association Générations futures, qui a fait condamner pour la première fois, en 2015, l’entreprise Monsanto, leader mondial dans la fourniture de pesticides et d’OGM, pour avoir causé l’intoxication de Paul François, un agriculteur, est très active sur le sujet du dioxyde de titane. Générations futures qui, la même année, a recueilli plus de 144 000 signatures de citoyens avec sa pétition appelant à interdire les pesticides, est déterminée cette fois à faire ratifier par le ministère de l’Economie l’Arrêté qui permet de mettre en application l’Article 53 de la loi du 30 octobre 2018.

 

Crédit photo : www.way2say.fr

fr_FRFrench
fr_FRFrench