L’incontinence urinaire est une pathologie très commune chez les personnes âgées. Cette envie fréquente d’uriner s’accompagne généralement d’une perte involontaire d’urine, ce qui est une véritable source de désagrément pour le quotidien des seniors. Aujourd’hui, plusieurs traitements permettent de prendre en charge la pathologie.

Incontinence urinaire : un trouble souvent lié à l’âge

En France, l’incontinence urinaire touche près d’un tiers de personnes de 75 ans et plus. Entre 70 et 75 ans, une femme sur trois est touchée par la pathologie. Du côté des hommes, plus de 7 % des hommes de 65 ans sont atteints d’incontinence urinaire, tandis qu’ils sont plus de 28 % à souffrir de cette pathologie au-delà de 90 ans.

En vieillissant, la vessie perd de son élasticité et se contracte moins bien, occasionnant des contractions anarchiques et plus fréquentes.

Le senior ressent alors des envies fréquentes et parfois incompressibles d’uriner, occasionnant alors des pertes urinaires. Plusieurs types d’incontinence sont ainsi identifiés, dont l’urgenturie qui se caractérise par des envies pressantes.

Pour chaque type d’incontinence, un traitement est prescrit de manière à réduire les symptômes.

Recouvrir à des traitements médicamenteux

L’hyperactivité vésicale touche aujourd’hui environ quatre millions de Français. Plus important chez la femme, le syndrome urinaire entraine une incontinence par impériosité.

Ayant étudié le problème de près depuis longtemps, Astellas a alors lancé Betmiga pour le traitement de la vessie hyperactive afin de réduire les contractions de la vessie durant la phase de remplissage, améliorant ainsi le stockage de l’urine.

Betmiga® de Astellas est une excellente alternative aux anticholinergiques, traitement approprié pour l’incontinence par impériosité. Chez les hommes, les alphabloquants vont agir sur le tonus musculaire afin de lutter contre les contractions fréquentes.

Dans certains cas d’incontinence urinaire, le corps médical préconise également des traitements hormonaux, notamment chez les femmes.

En effet, la carence en œstrogène résultant d’accouchements difficiles ou de grossesses multiples est une des principales causes de l’incontinence urinaire chez les femmes.

Autres types de traitements contre l’incontinence urinaire

D’autres types de traitements peuvent également être associés aux traitements médicamenteux pour soulager les symptômes d’incontinence urinaire chez les seniors. Lorsqu’il s’agit d’incontinence d’effort, autrement dit la perte urinaire survient à la suite d’un effort musculaire, la rééducation périnéale est requise.

Cette rééducation va permettre de tonifier les muscles du périnée, autorisant une meilleure résistance aux envies pressantes, donc évitant les fuites liées à la pression périnéale ou abdominale.

En dernier recours, un traitement chirurgical peut être proposé chez la femme, consistant à soutenir l’urètre par une bandelette. Les seniors peuvent toutefois adopter des solutions douces contre l’incontinence urinaire, comme porter des couches pour adultes, éviter les sports inadaptés qui vont créer une hyperpression intra-abdominale donc entrainer une fuite urinaire.

Laisser un commentaire

5 × 1 =