/  A la Une   /  Scolarité obligatoire dès 3 ans, 24 élèves par classe de grande section, tests plus précis en CP et en CE1 comme grandes lignes de la rentrée 2019

Scolarité obligatoire dès 3 ans, 24 élèves par classe de grande section, tests plus précis en CP et en CE1 comme grandes lignes de la rentrée 2019

Les dés de la rentrée de septembre 2019 sont lancés. Le ministère de l’Education nationale a publié, cette semaine, la nouvelle circulaire de l’année scolaire 2019-2020. Pour sa troisième rentrée en tant que ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer a décidé, pour la première fois, de se concentrer sur la scolarité des plus jeunes. Concrètement, à partir de septembre 2019, l’instruction à école maternelle sera obligatoire aux enfants âgés de 3 ans et plus.

Le document accessible sur le site officiel du ministère, s’avère explicite : « les Assises pour l’école maternelle, qui se sont tenues en 2018, ont rappelé que la « dimension affective » et la « préparation aux apprentissages scolaires » sont les deux éléments essentiels d’une école maternelle dans laquelle l’enfant prend plaisir à apprendre et progresse. »

Toujours selon la circulaire, « les études mettent en évidence le rôle décisif d’une exposition précoce des jeunes enfants à un vocabulaire riche, précis. De même, les exercices de compréhension orale proposés par les évaluations nationales ont montré que de forts écarts existaient sur ce point pour les élèves relevant de l’éducation prioritaire. Ce déficit de vocabulaire, qui entraîne un défaut de compréhension orale, constitue par suite un frein très important pour l’apprentissage de la lecture. » Qui plus est, « là où c’est possible », les classes de grandes sections seront dédoublées dans les réseaux d’éducation prioritaire. Avec la limite de 24 élèves par classe souhaitée par Emmanuel Macron à l’issue du Grand débat national. Avec une généralisation au cours des rentrées 2020 et 2021.

 Focus sur l’école élémentaire

« L’enjeu primordial de l’école élémentaire est la maîtrise de l’écrit (lire, écrire) et des premiers éléments de mathématiques (compter, calculer, résoudre des problèmes). » En français, dès le début de l’année de CP, « l’enseignement des relations entre graphèmes et phonèmes est intensif et systématique. L’enjeu de cette classe est de conduire au plus vite les élèves à automatiser les procédures de décodage, à accéder à une lecture autonome et à une compréhension de ce qu’ils lisent. En CE1, l’élève finalise l’étude des sons complexes et enrichit encore ses compétences de compréhension à l’oral et à l’écrit, à partir de textes riches et diversifiés. »

A la rentrée 2019, le contenu des tests d’évaluations nationales obligatoires en CP et CE1 va être davantage ciblé afin d’identifier plus facilement les lacunes des élèves. Selon les informations indiquées dans la circulaire, les épreuves auront lieu « du 16 au 28 septembre 2019. »

En fin de comptes, cette circulaire consolide la loi sur une école de la Confiance, adoptée le 21 mai 2019.

Pour toute la famille