L’eau pour le nourrisson doit respecter certains critères de potabilité et de teneur en minéraux. Les reins encore immatures du bébé nécessitent une eau à faible teneur en nitrate et en fluor entre autres. Entre eau du robinet, eau minérale et eau de source, faites le meilleur choix pour la bonne santé de votre enfant.

La meilleure eau pour l’alimentation de bébé

Pour une préparation simple, rapide et sécurisée des aliments pour bébé, privilégiez l’eau minérale. Cependant, les eaux minérales adaptées au nourrisson doivent respecter des valeurs seuil spécifiques. Le taux de sodium présent dans un litre d’eau ne doit pas dépasser 20 milligrammes par litre. La teneur en nitrate doit être inférieure à 10 milligrammes par litre.

Par ailleurs, les nourrissons et les jeunes enfants sont sensibles aux substances minérales. En effet, les reins des bébés, qui ne sont pas entièrement développés, ne peuvent pas filtrer les eaux fortement minéralisées. Par contre, l’eau à faible teneur en sels minéraux protège mieux leurs papilles encore fragiles et très sensibles.

La composition en oligo-éléments et en sels minéraux de l’eau minérale doit cependant rester stable pour préserver la santé du nourrisson. Il est néanmoins conseillé de varier avec une eau de source pour moins solliciter les reins de bébé. Bien que la composition en nitrate et en sels minéraux de l’eau de source soit instable, elle en affiche pourtant de faibles taux.

Le taux de sels minéraux contenus dans l’eau du robinet varie quant à lui en fonction des régions et des villes, et ce, malgré des normes fixées par la loi ainsi que les contrôles de potabilité effectués.

Si l’eau du robinet peut être utilisée chez le bébé, elle peut aussi être un facteur de risque d’intoxication au nitrate ou au plomb. Ainsi, elle est affectée à une utilisation très restreinte avant les 6 mois du nourrisson.

Quelques critères de choix sont donc à respecter, notamment pour la préparation du biberon de bébé. L’annexe II* de l’arrêté du 28/12/2010 fixe par ailleurs les exigences de qualité que doit remplir une eau destinée aux nourrissons.

Les normes portent à la fois sur la présence de certains polluants, comme le plomb et la composition minérale. Il est ainsi crucial de choisir une eau respectant la sensibilité de l’organisme du bébé.

Quelques astuces pour bien choisir l’eau de bébé

L’eau embouteillée portant la mention « convient à l’alimentation des bébés » est à privilégier. Ce type d’eau est faiblement minéralisé et affiche une teneur en résidus secs inférieure à 500 mg/l, également mentionnée sur l’étiquette. Une eau faiblement minéralisée est aussi à faible teneur en nitrate, une substance nocive sur un organisme fragile. Les pédiatres recommandent l’utilisation des eaux en bouteille avec moins de 15 mg de nitrate par litre.

Le bébé peut consommer de l’eau du robinet à la période de la diversification alimentaire, à partir de 6 mois.  À cet âge en effet, l’organisme de bébé peut tolérer la présence de nitrate entre 50 et 100 mg/litre, mais de manière moins régulière. Il faut également veiller minutieusement à la qualité de l’eau du robinet, plus particulièrement à son taus de fluor, de sodium et de nitrate.

Le choix de l’eau minérale est par ailleurs fonction de son utilisation. Elle aide au bon rétablissement de l’appareil digestif si l’enfant est constipé par exemple. Dans ce cas, il faut augmenter le volume d’eau de 10 à 20 ml puis réduire la dose de lait au biberon.

L’eau du robinet bouillie peut également servir à la préparation du biberon de bébé, et ce, même avant ses 6 mois. Elle se conserve au réfrigérateur de 2 à 3 jours dans un contenant hermétique et stérilisé. Elle se conserve aussi une journée à l’air libre, mais toujours dans un contenant fermé, à une température ambiante.

Dans tous les cas, l’utilisation de l’eau du robinet dans un filtre ou un adoucisseur est à proscrire chez les bébés de moins de 6 mois. Un adoucisseur d’eau n’a aucun effet sur les pesticides, les nitrates et les bactéries. Par ailleurs, cet appareil peut, entre autres, éliminer une partie du magnésium et du calcium, essentiels pour le bon fonctionnement de l’organisme de bébé.