Même si le droit à l’accueil des élèves de maternelle et primaire est prévu par la loi en cas de grève des enseignants, de nombreux parents ont dû trouver un plan B aujourd’hui pour faire garder leurs enfants faute de présence de la maîtresse ou du maître. En ce mardi 10 octobre 2017, c’est jour de grève, une grève pas tout à fait comme les autres. Pour la première fois depuis 10 ans, l’ensemble des neufs syndicats de la fonction publique ont appelé les 5,5 millions de fonctionnaires à cette journée de mobilisation. Selon le Snuipp-FSU (2), premier syndicat national dans l’école primaire, 44% soit près d’un professeur des écoles sur deux est en grève. Dans plusieurs écoles où la protestation est la plus forte, l’ensemble des instituteurs et Atsem (1) sont absents.
A Paris, la mobilisation a entraîné la fermeture d’une soixantaine d’écoles soit environs 10% des établissements. Dans les autres départements, compter 25 % des écoles fermées dans le Puy-de-Dôme, 18% dans les Hautes-Pyrénées et le Val-de-Marne, 11% dans les Vosges. En Seine-Saint-Denis qui compte 55% de grévistes, une centaine d’écoles font portes closes en ce mardi.

Les premiers cortèges de manifestants se sont rassemblés partout en France depuis ce matin. D’autres départs de cortège sont prévus en début d’après-midi à Marseille et à Paris. Les agents des impôts et des transports, les employés de mairie, et le personnel hospitalier sont aussi au rendez-vous.

Les revendications
Les agents de la fonction publique sont dans la rue pour défendre leur pouvoir d’achat qu’ils estiment en danger face aux nouvelles mesures dictées dans la future nouvelle loi travail. Ils protestent aussi contre la restauration d’un jour de carence impactant leurs indemnités en cas d’arrêt maladie, la réduction du nombre de contrats aidés, et le manque de considération de leur métier. Plus de 130 rassemblements sont prévus dans environs 90 départements tout au long de la journée.

(1) Agent territorial spécialisé des écoles maternelles
(2) Syndicat National Unitaire des Instituteurs, Professeurs des Écoles et PEGC, affilié à la FSU