/  A la Une   /  Retraites : quatre mois de CSG remboursés, vers une revalorisation des pensions, vers une pension minimale de 1000 euros

Retraites : quatre mois de CSG remboursés, vers une revalorisation des pensions, vers une pension minimale de 1000 euros

C’est du concret. A partir du 9 mai 2019, pas moins de 3,5 millions de retraités vont se faire rembourser la CSG* prélevée en trop durant les quatre derniers mois. Le 10 décembre 2018, dans son allocution télévisée, le président de la République, Emmanuel Macron, avait promis d’annuler la hausse de cet impôt en première réponse aux manifestations des Gilets jaunes qui avaient débuté le 10 novembre dernier. Un retraité vivant seul dont la pension est comprise entre 1200 et 2000 euros par mois passe à un taux de CSG de 6,6% au lieu des 8,3% qu’il versait jusqu’à présent.

La sous-indexation des pensions n’aura pas lieu

Qui plus est, hier, dans une conférence de presse qui fait suite au grand débat national, le président de la République a annoncé que les pensions retraites de moins de 2000 euros seront revalorisées par rapport à l’inflation en janvier 2020, et il s’est engagé à étendre cette décision à tous les retraités : « plus de sous-indexation de quelque retraite que ce soit à partir de l’année 2021 ».

En réalité, la mesure du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (LFSS) pour 2019 qui prévoyait de sous-indexer toutes les pensions retraites (à 0,3 % par rapport à l’inflation) avait déjà été rejetée et avait même été censurée par le Conseil constitutionnel, en décembre 2018.

Retraite minimale à 1000 euros, c’est sûr !

Lors de sa conférence de presse, hier, le président de la République a souhaité élever le montant plancher des pensions de retraite à 1000 euros contre 637 euros aujourd’hui ou 698 euros si la personne justifie cent-vingt trimestres de cotisation : « Je veux que le minimum contributif, la retraite minimale qu’on touche quand on a travaillé durant sa vie, ça soit 1.000 euros. »

Hâte que cette dernière mesure se concrétise !

*La Contribution Sociale Généralisée participe au financement de la sécurité sociale et de l’assurance chômage.

Crédit photo : Fotolia