/  A la Une   /  Près de 6 kg de déchets et plastiques découverts dans le ventre d’une baleine en Indonésie, signe des gestes polluants des habitants

Près de 6 kg de déchets et plastiques découverts dans le ventre d’une baleine en Indonésie, signe des gestes polluants des habitants

La dépouille d’un cachalot de 9,5 mètres était échouée, ce lundi 18 novembre 2018, en Indonésie, dans une plage près de l’île Kapota. Dans son estomac rempli de près de 6 kg de détritus plastiques, les responsables du parc national de Wakatobi ont découvert une centaine de gobelets, environs 140 grammes de plastique rigide, quatre bouteilles, 25 sacs mais aussi environs 740 grammes de copeaux de bois, deux sandales en forme de tongs, des milliers de morceaux de raphia synthétique. La baleine a été retrouvée dans un état de décomposition trop avancé. Les nécrologues ne peuvent pas affirmer que ce sont ces déchets qui ont causé sa mort. Une chose est sûre : ces objets ont bien été abandonnés dans la mer par des êtres humains.

Selon le Fonds mondial de la nature (WWF), 8,8 millions de tonnes de plastiques seraient déversées chaque années dans les océans. Une étude de l’Organisation des nations unies pour l’éducation (UNESCO) publiée en 2016 estime que si l’actuel rythme de déversements se poursuit, les océans contiendront plus de plastique que de poisson en matière de poids, en 2050.

 

fr_FRFrench
fr_FRFrench