/  A la Une   /  Nouvelle année 2018 : réaménagement dans le porte-monnaie des foyers

Nouvelle année 2018 : réaménagement dans le porte-monnaie des foyers

Qui dit nouvelle année, dit à chaque fois des changements dans le porte-monnaie des Français. En 2018, le montant du salaire minimum en augmentation constante passe à 9,88 euros bruts contre 9,76 euros bruts, en 2017. Autrement dit, un employé travaillant 35 heures par semaine percevra désormais un salaire mensuel de base de 1153,82 euros en net sur son compte en banque. Un revenu qui augmente donc de 18 euros bruts par mois. Le SMIC, indexé par rapport à la hausse du coût de la vie, a augmenté d’environ 14% en 10 ans. Les fiches de paye du mois de janvier 2018 vont connaitre un autre changement, cette fois, moins glorieux. L’impôt de la CSG (Contribution sociale généralisée) qui augmente de 1,7 point suivant le projet de loi de finances 2018, sera prélevé de tous les revenus d’activité et de ceux des pensions retraites les plus élevées.
Le carburant est pris dans le filet des dépenses supplémentaires à prévoir dès le 1er janvier : compter 7,6 centimes de plus par litre de diesel et 3,84 centimes de plus par litre d’essence GPL. Toujours dans l’univers des véhicules à moteur, les automobilistes peuvent désormais percevoir une aide financière de l’Etat d’un montant de 2500 euros pour l’achat d’un véhicule électrique et une « prime à la conversion » comprise entre 1000 à 2000 euros pour l’achat d’un véhicule neuf contre la mise à la casse d’une voiture à essence antérieure à 1997 ou d’une voiture à diesel fabriquée avant 2006.
Les frais bancaires moins évidents ne passent pas, eux aussi, entre les mailles du filet. Leur hausse ne prend pas de répit après deux années d’envolées puisqu’il faut régler désormais 194,30 euros* par an contre 193,80 euros en 2017 (+ 0,25%), un tarif valable chez toutes les banques. Cela concerne notamment les frais de tenue de compte (18,50 euros), les frais de cotisation de la carte bancaire, les frais de découvert, les services de retrait en distributeurs de billets. Certaines opérations sollicitées directement en agence ou réalisées de façon exceptionnelle coûteront de plus en plus cher.
Enfin, la hausse du prix du timbre postal devient légion : 5% en 2018. Le timbre rouge passe de 85 à 95 centimes, le timbre vert passe de 73 à 80 centimes et l’Ecopli de 71 à 78 centimes. Va falloir s’accrocher à son quotidien !

Plus d’infos sur le site officiel du ministère de l’Economie.

*Selon une étude de Panorabanques.com

fr_FRFrench
fr_FRFrench