/  A la Une   /  Les nouvelles conditions de passage du Bac 2021 confirmées en conseil des ministres

Les nouvelles conditions de passage du Bac 2021 confirmées en conseil des ministres

Chose promise, chose faite. Avec une semaine de retard sur la date de décision annoncée. La réforme sur les nouvelles conditions de passage du baccalauréat a été confirmée par le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, en conseil des ministres, ce matin.

Le 24 janvier dernier, un rapport officiel avait recommandé une réorganisation du lycée pour permettre des nouvelles conditions d’examen du bac. A ce moment là, le ministère de l’Education nationale avait annoncé une phase de négociations de deux semaines avec les syndicats d’enseignants avant de valider les changements amorcés dans le rapport. Ces derniers ont approuvé les grandes lignes de la réforme dans un communiqué adressé à l’AFP (Agence France Presse), ce lundi.

Le nouveau bac sera appliqué en 2021. Les élèves qui entreront en classe de seconde à la rentrée 2018 seront les premiers à expérimenter la nouvelle organisation du lycée.

En fin de Terminale, c’est donc quatre épreuves à passer contre une dizaine jusqu’à présent, dont l’historique épreuve de philosophie et une ultime épreuve de grand oral de 30 minutes.

En tout, c’est six matières à passer sur les deux années de Première et de Terminale. Les épreuves orales de français étant maintenues en fin de Première. Les notes des contrôles continus des deux années, elles, représenteront 40% de la note finale.

En revanche, les deux épreuves orales du rattrapage sont maintenues.

Les fameuses filières L, ES et S seront bel et bien remplacées par un tronc commun. A partir de la Première, les élèves feront leur choix parmi trois spécialités de quatre heures d’enseignement chacune par semaine. En Terminale, le choix se fera seulement parmi deux spécialités de six heures hebdomadaires chacune.

fr_FRFrench
fr_FRFrench