A compter du 1er juillet 2017, la vignette Crit’Air qui définit le niveau de qualité atmosphérique d’un véhicule sera obligatoire à tous les conducteurs passant dans une agglomération susceptible d’instaurer la circulation restreinte en cas de pic de pollution.

L’autocollant rond au coût de 4,18 euros s’obtient via le site internet du ministère de l’Environnement. Un délai de 30 jours après la commande est à prévoir pour la réception du certificat. La vignette doit être apposée dans un endroit visible à l’avant de son le véhicule quel qu’en soit le genre : voiture, moto, camionnette, semi-remorque. Sa couleur indique le degré de nocivité – le vert pour les véhicules électriques mais aussi le violet, le jaune, le orange, le rouge, le gris couplés aux degrés variant respectivement de 1 à 5. Plus le degré de la vignette est élevé moins le véhicule sera autorisé à circuler en cas de restriction temporaire, décidée par les préfets, de circuler dans une grande ville. Les véhicules les moins polluants, eux, pourront circuler.

La classification qui prend en compte l’âge et le type de moteur a été fixée par l’Arrêté du 21 juin 2016 en application de l’article R. 318-2 du code de la route. Les automobilistes qui ne présenteront pas la vignette dans les zones où les conditions de circulation sont modifiées se verront récolter une amende de 68 €.

Plus d’infos sur le site du ministère de l’Environnement