Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a présenté, ce mardi, une charte visant à modifier les comportements sexistes des publicitaires et dévalorisants notamment à l’égard des femmes dans leurs spots TV. La liste complète des marques signataires de la charte n’est pas encore connue ni exhaustive.

Cinq grands axes d’engagement émanent du document. Les annonceurs adhérents à la charte pourront, entre autres, bénéficier d’un outil d’analyse qui permettra de mesurer le degré de sexisme contenu dans un spot. Même si la sanction n’est pas prévue dans la charte, le CSA se réserve le droit de pénaliser toute publicité jugée dégradante, déshonorante ou excessivement sexiste. De leur côté, les marques engagées se retrouveront chaque année pour un bilan sur les progrès réalisés et les points à améliorer.

En janvier dernier, vingt huit groupes industriels avaient adhéré à un programme de 15 engagements baptisé FAIRe par l’association Union des annonceurs visant à limiter les publicités stéréotypées.