Les nausées de la grossesse sont le lot de beaucoup de femmes. Elles peuvent être légères pour certaines et plus importantes pour d’autres. Bien qu’elles mettent parfois à mal la qualité de vie de la femme enceinte, elles peuvent cependant être atténuées.

Grossesse et nausées, ce qu’il faut savoir

Les nausées touchent au moins la moitié des femmes enceintes durant le premier trimestre avant de disparaître au quatrième mois de la grossesse. Contrairement aux idées reçues des « nausées matinales », les nausées peuvent survenir à tout moment du jour et de la nuit. Parfois, elles sont accompagnées de vomissements. Si la plupart des femmes développent ce malaise environ un mois après la conception, les nausées apparaissent spécifiquement entre la deuxième et la huitième semaine de grossesse. Certaines femmes voient leur sensibilité augmentée, en particulier par rapport aux odeurs. Cela se transforme parfois en une aversion ou à un changement de préférences alimentaires. Chez certaines femmes cependant, les troubles nauséeux peuvent se prolonger tout au long de la grossesse. Selon un sondage mené en 2012, 72 % des femmes auraient déclaré avoir souffert de nausées durant les neuf mois de leur grossesse. En effet, si les nausées cessent généralement vers la douzième semaine, il arrive que les vomissements perdurent. Certaines femmes risquent alors de perdre jusqu’à 5 % de leur poids initial, et subissent une certaine déshydratation ainsi que des carences en vitamines, en sodium et en potassium. Une situation qui peut conduire à un retard de croissance chez l’enfant. À ce jour, les origines exactes des nausées demeurent encore inconnues, certains scientifiques avancent cependant quelques explications sur ce phénomène. Selon eux, les nausées peuvent être causées par la grande quantité d’oestrogènes produite dans le corps. L’augmentation de cette quantité ralentit le transit intestinal et provoquerait une perturbation dans l’équilibre endocrinien de la femme enceinte. L’augmentation du taux d’hormone HCG, une hormone produite au cours de la grossesse, pourrait également être responsable de ce malaise.

L’hyperémèse gravidique

Atteignant son point culminant entre la huitième et la dixième semaine, l’hormone de grossesse ou HCG peut provoquer des nausées sévères appelées hyperémèse gravidique. Si au moins une femme sur deux souffre de nausées pendant le premier trimestre, l’hyperémèse gravidique elle affecte un petit pourcentage d’entre elles. Nettement plus intenses que la normale, les symptômes de l’hyperémèse sont beaucoup plus prononcés. Les vomissements peuvent survenir de cinq à dix fois par jour et atteignent leur pic à la neuvième semaine avant de s’atténuer jusqu’à la quatorzième semaine. Il faut remarquer que le pic correspond au point culminant de la production d’hormone HCG ou d’hormone de grossesse. D’ailleurs, les femmes souffrant d’hyperémèse ont un taux élevé d’HCG par rapport à la normale. Le malaise s’accompagne aussi de douleurs abdominales, de perte de poids, de déshydratation, de fatigue prononcée et un état de faiblesse notable, des troubles du sommeil, des risques de fièvre et des maux de tête. Par ailleurs, cette forme de nausée sévère peut avoir aussi d’autres causes qu’hormonales. En effet, les femmes souffrant souvent de migraines et celles qui sont sensibles au mal de transports sont particulièrement exposées aux nausées sévères durant leur grossesse. Ces symptômes peuvent être handicapants au quotidien et pourraient à terme affecter la santé du foetus. Si les traitements sont parfois difficiles à mettre en place à cause des vomissements, il est toutefois nécessaire de faire un suivi médical. Dans certains cas, elles peuvent avoir des conséquences psychologiques, notamment la déprime, l’isolement et l’incapacité à effectuer les tâches quotidiennes. Lorsque les cas sont plus graves et dans l’inefficacité d’un traitement, l’hospitalisation peut être préconisée.

Conseils pratiques pour faire face aux nausées de la grossesse

Chaque grossesse est unique. La manifestation des symptômes n’est pas forcément la même pour chaque femme. Si les nausées sont incommodantes, il est tout à fait possible dans la majorité des cas de réguler ce malaise. Puisqu’une bonne nutrition est à la clé de la bonne santé de votre enfant, voici quelques conseils pour soulager les malaises afin que votre grossesse se passe le plus sereinement possible :

– Au matin, environ 15 minutes avant de vous lever, mangez quelques biscuits secs.

– Prenez plusieurs repas légers, par exemple toutes les deux heures pour éviter d’avoir l’estomac vide. Optez pour les collations sans toutefois sauter de repas autant que possible. Les croustilles salées aident suffisamment à calmer l’estomac et faciliteront la consommation du repas

– Ne vous privez pas de manger ce que vous voulez lorsque la faim vous guette. Cependant, évitez les aliments trop épicés ou trop gras.

– Du sucre lent et de la protéine animale en petite quantité le matin permettent d’éviter l’hypoglycémie, par exemple, de la patate douce avec une tranche de jambon, des oeufs, du laitage ou du riz semi-complet avec un peu de saumon.

– Pour rester hydratée, buvez de petites quantités d’eau, mais fréquemment dans la journée. Ne buvez pas pendant le repas, mais plutôt une demi-heure avant. Prenez ensuite le temps de vous lever pour prévenir les reflux et ne vous couchez pas tout de suite après.

– Lors de la préparation du repas, évitez les aliments dégageant une forte odeur, car cela pourrait vous incommoder. Il est souvent conseillé de consommer des aliments froids pour éviter d’être gênée par les effluves.

– Les moments de repos sont également à gérer dans la journée, car la fatigue est un facteur favorisant les nausées. Prenez le temps de faire une sieste dans un endroit frais et pas trop chaud.

– Enfin, humer l’odeur du citron et du gingembre est un remède conseillé pour soulager les nausées.

 

Les médicaments ne sont pas conseillés pour les femmes enceintes. Cependant, n’hésitez pas à consulter votre médecin en particulier si les nausées deviennent pénibles au quotidien.

Laisser un commentaire

seize + 17 =