La sècheresse oculaire est une pathologie courante chez les seniors. Le syndrome de l’œil sec se traite de différentes manières. Généralement, les ophtalmologues préconisent des collyres en doses uniques pour traiter cette affection.

Syndrome de l’œil sec et ses causes

En France, la sècheresse oculaire touche près de quatre millions de personnes, un trouble souvent lié à l’âge. Le syndrome de l’œil sec apparaît chez le senior à partir de 50 ans et touche près 20 % des plus de 60 %.

Avec l’âge, la production ainsi que la densité des larmes va diminuant. Ce manque d’hydratation de l’œil qui se traduit par des rougeurs au niveau du globe oculaire, provoque des sensations de brûlure et une sensibilité accrue à la lumière vive.

Si l’âge est la principale cause du syndrome de l’œil sec, le port de lentilles de contact, la pollution, l’exposition prolongée des yeux sur l’écran de l’ordinateur, les changements hormonaux, notamment au moment de la ménopause, la climatisation et le tabagisme sont autant de facteurs pouvant entrainer la sècheresse oculaire.

Visiodoron Malva : solution naturelle en unidose

D’une manière générale, le traitement de la sècheresse oculaire consiste à lubrifier l’œil. À l’heure actuelle, les ophtalmologues privilégient les solutions naturelles en unidose dans le traitement du syndrome de l’œil sec chez les seniors. La solution ophtalmique Visiodoron Malva est souveraine pour humidifier, apaiser et rafraîchir les yeux secs. Proposé en unidose à usage unique, Visiodoron Malva contient de l’hyaluronate de sodium qui va stabiliser le film lacrymal et de l’extrait de fleurs de mauve ayant pour vertus de calmer et de réhydrater l’œil.

Cette formule spécifique en fait un produit parfaitement adapté aussi bien à une sécheresse oculaire aiguë qu’à une sècheresse chronique. Plus notable : la solution ophtalmique ne contient aucun agent de conservation.

Les substituts lacrymaux ou larmes artificielles

Pour les seniors confrontés à la sècheresse oculaire, disposer d’un produit naturel parfaitement toléré par leurs yeux s’avère indispensable pour bénéficier d’un meilleur confort. Les substituts lacrymaux également appelés larmes artificielles permettent d’humidifier et de lubrifier régulièrement la surface de l’œil. Le sérum physiologique est un produit naturel qui s’avère souvent très efficace malgré la simplicité de sa composition ; d’autres substituts lacrymaux sont également disponibles sous forme de flacons multidoses ou à usage unique.

Ces substituts lacrymaux vont suppléer à l’insuffisance de sécrétion des larmes, tout en agissant par effet mécanique dans l’hydratation et la lubrification de l’œil grâce à leur composition, intégrant entre autres du chlorure de sodium, de l’eau purifiée et de l’hydroxyde de sodium.

Laisser un commentaire

deux × quatre =