Avec l’âge le corps devient naturellement moins souple et certains gestes sont plus difficiles à exécuter. Les séniors perdent en autonomie et il faut prendre soin parfois d’aménager l’espace dans la maison pour plus de praticité, notamment dans la salle de bains. Mais comment rénover sa salle de bain pour qu’elle soit plus pratique ? Quelques astuces liées à la sécurité existent et les normes à suivre. Le choix des équipements doit également se faire en fonction des besoins de chacun.

Mettre en avant la sécurité

La première chose à faire consiste à sécuriser sa salle de bain au niveau du sol. Le risque de glissage est grand dans cet endroit, surtout lorsque le sol est humide. Afin d’éviter un éventuel accident, il est conseillé de choisir un revêtement du sol en plastique à la fois antidérapant et étanche. Par souci d’esthétisme, il est aussi possible d’utiliser une moquette spéciale pour salle de bain, plus agréable et plus confortable. Afin de donner des appuis constants dans cet espace d’eau, il convient également de multiplier la présence des poignées et des barres d’appui. Les modèles avec rainures ou recouverts d’un produit antidérapant sont d’ailleurs meilleurs, car ils sont moins glissants par rapport à ceux en inox. En plus, il faut s’assurer qu’ils sont bien fixés et bien vissés pour éviter qu’ils ne rompent. Si le senior a besoin d’un accompagnateur ou d’une accompagnatrice pour aller dans la salle de bain, il faut spécialement aménager l’espace afin de faciliter l’accès à plusieurs dans cet espace. Elle doit donc être aménagée de la manière la plus dégagée possible.

Les dimensions des équipements doivent enfin suivre des normes de sécurité. Concernant les portes des mobiliers, leurs ouvertures peuvent être dangereuses, notamment avec le risque de heurt. Il est plus judicieux d’utiliser ceux à portes coulissantes. Si le mobilier choisi est tout de même à porte, celle-ci ne doit pas avoir une largeur inférieure à 0,80 m pour un accès de face et 0,90 cm pour un accès à 90°. Son ouverture ne doit pas quant à elle dépasser les 90 cm. Il est également mieux de ne pas installer de verrou  pour éviter que la personne y reste enfermée en cas de problème. Le miroir utilisé doit par exemple être inclinable ou se situer à 1,05 m du sol. Toutes les barres d’appui doivent quant à elles se trouver entre 0,70 m et 0,90 m de hauteur. Pour les rangements, ceux de bas sont à placer à 0,25m du sol et ceux de hauts entre 0,60 et 1,50 m. La hauteur des poignées de portes et de fenêtres doit être respectivement de 1,05 m et 1,20 m entre autres.

Choisir les équipements adéquats

À part les normes sécuritaires, il est aussi indispensable de bien choisir son équipement lors d’une rénovation de salle de bains. Choisir entre les douches et les baignoires constitue une des étapes clés. Les douches sont a priori plus facilement accessibles aux personnes âgées par rapport aux baignoires. Enjamber le rebord de la baignoire peut s’avérer en effet devenir difficile et dangereux. Seulement tout doit dépendre de la mobilité des seniors. Pour ceux qui  n’ont pas de grande difficulté à se mouvoir, il suffit d’ajouter un élément d’appuis pour qu’ils se sentent stables en y entrant. Pour ceux qui ont plus de mal dans leurs mouvements, il existe actuellement des baignoires avec ouverture. Même concernant les receveurs de douche, il faut opter pour ceux qui n’ont pas de seuil à franchir afin d’éviter les trébuchements. Tel est le cas des  receveurs affleurants et des receveurs à encastrer.

Concernant les WC, ceux suspendus, réglables à télécommande ou repositionnables à la hauteur désirée sont plus adaptés.

Pour le lavabo quant à lui, son installation doit permettre une grande facilité d’accès. Si le senior circule en déambulateur ou en fauteuil roulant, l’installation doit permettre une aisance de circulation. Un espace vide de 30 à 70 cm doit à ce titre exister sous le lavabo pour pouvoir mettre les pieds. Sa hauteur pour une personne à mobilité réduite ne doit pas dépasser les 85 cm. Le siphon utilisé doit pour sa part être décalé ou déporté.

Si les personnes âgées ont encore toutes leurs facultés motrices et n’ont pas de grand problème de déplacement, les barres de soutien ou barres d’appui suffisent au niveau des baignoires, des douches, des lavabos et des WC.

D’autres éléments comme les sièges de douche et les sièges de baignoire sont également des équipements, certes accessoires, mais indispensables surtout pour les personnes en perte d’autonomie. L’aménagement de la salle de bain doit dans ce cas prendre en compte les emplacements et espaces utiles pour les placer. Ils assurent à la fois confort et praticité. Ils peuvent être muraux et rabattables.

L’emplacement des accessoires de toilette comme la brosse, l’éponge pour le dos ou les thermomètres de bain, doivent aussi être à portée de mains.