Le téléphone mobile actuel propose davantage de fonctionnalités que le téléphone usuel d’antan. Outre le fait d’appeler, il permet de faire une infinité de choses. Payer dans un magasin physique ou pour un achat en ligne est par exemple une pratique aujourd’hui facilement réalisable avec son compagnon mobile. Et cela, en plus des accès aux réseaux sociaux et aux courriers électroniques, de la navigation sur le web, des jeux et autres applications ludiques, du tournage de séquences vidéo et tant d’autres encore. Il est devenu normal que les enfants soient attirés par cet objet inséparable de la vie quotidienne. Quelles mesures faut-il prendre lorsqu’il faut prêter un téléphone mobile à ses enfants? Essai de réponse.

Convenir ensemble d’un temps d’usage du téléphone mobile

Les petits ne cessent de demander à utiliser le portable de leurs parents. Afin de ne pas casser cet instant de bonheur, le premier acte à faire est de convenir ensemble d’un temps d’utilisation. Refuser de le leur prêter serait mal vu par les petits, mais limiter le temps d’utilisation n’a rien de mal. Des applications permettent d’ailleurs aujourd’hui de paramétrer la durée d’utilisation du téléphone mobile. Les parents peuvent ainsi adapter par jour ou par semaine le temps d’usage du téléphone par les enfants en fonction de leurs âges. La première étape à suivre est donc de limiter le temps de maniement du téléphone par les enfants.

Sécuriser les applications et les contenus sensibles

Mais donner son téléphone à son petit expose également les parents à des pertes de données ou à l’accès à des contenus sensibles. Les parents doivent ainsi impérativement verrouiller les applications prohibées du téléphone. Les développeurs ont mis en ligne des applications gratuites. Elles permettent de fermer l’accès aux mails, aux réseaux sociaux, aux SMS, etc. et de bloquer les appels entrants et/ou sortants. Les icônes de certaines applications sont masquées et les enfants ne peuvent donc pas les utiliser. La deuxième étape consiste donc à verrouiller les applications sensibles du téléphone.

Créer un espace personnalisé pour chaque enfant

 Une fois la sécurité installée, les parents peuvent désormais créer un environnement propre à leurs enfants. Des applications permettent de définir l’espace à laisser en libre accès aux enfants. Les parents ont donc l’entier contrôle du téléphone et peuvent changer à leurs guises la page d’accueil. Le mobile du parent devient ainsi un appareil spécial enfant à chaque fois que l’occasion se présente. Les petits, téléphone à la main, triompheront de joie en jouant ou en regardant le dernier clip vidéo adapté à leur âge. Parents et enfants trouvent ainsi satisfaction, car les petits sont heureux et les parents soulagés, car ils contrôlent les opérations. Dans la troisième étape, les parents créent donc un espace personnalisé pour chaque enfant.

Couper les connexions entrantes et sortantes

A par ces risques d’accès ou d’exposition à des dossiers personnels, les enfants sont possiblement sujets aux ondes nuisibles à leur santé. Pour les protéger, les parents peuvent activer le mode avion du mobile et couper ainsi tous accès aux réseaux mobiles, à internet ou au WIFI. Ainsi, les parents peuvent en quatrième lieu couper les connexions.

Ne pas oublier de protéger physiquement le téléphone au cas où il tomberait

Enfin, entre les mains des juniors, le téléphone mobile est exposé à multiples dangers. Pas souvent soigneux, les enfants risquent en effet de le laisser tomber au cours d’une exaltante partie de jeu. La meilleure solution consiste donc à protéger le mobile à l’aide d’une housse ou d’une coque. De cette manière, l’enfant lui-même peut choisir un motif avec ses couleurs préférées qui lui tiennent à cœur, ce qui l’enchantera davantage. Cette dernière étape consiste à protéger physiquement le téléphone au cas où il tomberait.

Les recommandations officielles sur l’usage des téléphones par les enfants

Les médecins conseillent de ne pas exposer directement et de trop près, les enfants de moins de trois ans aux écrans de télévision, aux ordinateurs et dans le même ordre d’idée aux écrans de téléphones portables. Mais les enfants sont également plus exposés aux dangers des ondes avec le téléphone. Leurs crânes sont en effet encore en phase de développement pendant cette période de croissance. Plus mince et n’ayant pas encore atteint sa pleine maturité, cette partie du corps est ainsi plus sensible aux dangers des rayonnements dégagés par ces émetteurs d’ondes que sont les téléphones mobiles.

Les parents doivent donc non seulement limiter le temps d’utilisation du téléphone pour les tout-petits, mais surtout penser à équiper leur téléphone mobile de système de protection contre les ondes, à l’exemple de patchs ou de pastilles. Ces dispositifs augmentent en nombre sur le marché et visent à annuler les effets des propagations d’ondes magnétiques ou tout au moins à réduire leur impact sur le corps humain. Ils sont indispensables aussi bien aux petits qu’aux plus grands.