Le gouvernement a promis de réformer l’accès aux études supérieures et de supprimer le tirage au sort dans les filières les plus demandées. Chose dite, chose faite. Les élèves de terminale et les étudiants en réorientation accèderont, cette année, à une nouvelle plate-forme baptisée Parcoursup pour procéder à leurs demandes d’inscription post-bac. Parcoursup sera mis en ligne pour la première fois à partir du 15 janvier 2018 en publiant des informations pratiques sur les différentes filières post-bac, les débouchés, les dates des journées portes ouvertes dans les écoles et universités, les statistiques de réussites. Les candidats aux études supérieures pourront ensuite s’inscrire sur la plate-forme à partir du 22 janvier 2018 et saisir leurs vœux de formation jusqu’au 13 mars 2018.

Alors qu’avec l’ancien dispositif Admission Post Bac (APB), les candidats pouvaient formuler jusqu’à 24 vœux, Parcoursup proposera désormais de saisir un maximum de dix choix d’orientation. Dix choix à examiner minutieusement selon le ministère de l’Education nationale. Les réponses commenceront à arriver vers le mois de mai.
Autre changement : dans le cas où un candidat ne reçoit aucune réponse positive à ses demandes, son dossier sera examiné par une commission spéciale. Les formations proches de ses vœux lui seront proposées par le rectorat de son académie alors que le dispositif APB tenait compte seulement des places disponibles sans prendre en compte l’affinité du candidat à la filière concernée.

En juillet 2017, après les résultats des examens et ceux du baccalauréat, des dizaines de milliers de jeunes se sont retrouvés sans affectation. Plusieurs filières se sont retrouvées saturées en capacité d’accueil sur toute la France, parmi lesquelles les filières STAPS (licence des Sciences et techniques des activités physiques et sportives), PACES (première année de médecine), Droit, et Psychologie.