Source de désagrément et d’inconfort, la mycose des ongles est une affection très contagieuse. Si cette maladie n’est pas traitée, elle peut affecter facilement tous les ongles, mais aussi d’autres personnes. Gros plan sur la cause et les traitements possibles de la mycose des ongles.

Des ongles ravagés par des champignons microscopiques

La mycose des ongles, dont le nom scientifique et médical est l’onychomycose, est due à la prolifération de champignons sous les ongles. Ces champignons sont généralement des champignons microscopiques filamenteux appelés dermatophytes. Dans certains cas rares, ce sont des levures de type « candida albicans » et, exceptionnellement, ce peut être aussi des moisissures. Si l’onychomycose est rare chez l’enfant, elle est beaucoup plus fréquente chez l’adulte, notamment chez les seniors. Mais toutes les personnes qui ont un système immunitaire assez faible et celles qui ont de sérieux troubles de santé peuvent facilement attraper la mycose des ongles. À titre d’exemple, le psoriasis des ongles, le pied d’athlète, une blessure des ongles et le diabète peuvent être des sources d’apparition de l’onychomycose.

En général, ce sont surtout les ongles des pieds qui sont souvent attaqués par l’onychomycose. Mais les ongles des mains peuvent être également affectés par cette maladie. La mycose au niveau des ongles des mains est provoquée par la levure appelée « candida albicans » et infecte les mains toujours en contact avec l’humidité. En effet, le terrain de croissance idéal des mycoses est à la fois l’humidité et la chaleur. Un milieu chaud et humide favorise la prolifération des organismes microscopiques tels que les dermatophytes. C’est pourquoi les ongles des pieds sont souvent les plus concernés par la mycose des ongles. Dans la plupart des cas, ce sont les dermatophytes qui en sont la cause. En effet, ils s’attrapent facilement quand on marche les pieds nus, par exemple, à la piscine, dans les vestiaires ou dans un sauna. Quand ils ne sont pas bien entretenus, ces lieux sont souvent infestés de ce type de champignon. De plus, confinés dans des chaussures fermées, les orteils sont encore plus vulnérables à cette maladie.

Une maladie qui cause aussi des désagréments esthétiques entre autres

Le symptôme de cette maladie est la modification de l’apparence des ongles infectés. Souvent, les ongles se surélèvent, se déforment et se décolorent en prenant un aspect plutôt jaunâtre. Mais l’infection peut aussi devenir jaune, blanche, brune, noire ou verte. Ainsi, si la mycose des ongles, que ce soit des mains ou des pieds, n’est pas traitée rapidement, elle se propage vraiment en profondeur. Ce qui provoquera par la suite un épaississement des ongles, voire même la décomposition des ongles infectés. À ce stade, la maladie entraîne des douleurs et autres désagréments ; au pire, les ongles se détachent. Ainsi, la meilleure solution est de consulter un médecin pour mieux définir la maladie et obtenir un diagnostic précis. Manifestement, il existe plusieurs maladies susceptibles de s’attaquer aux ongles et il est souvent difficile de se prononcer sans un examen mycologique. Un prélèvement mycologique permet alors de déterminer avec exactitude l’origine de l’infection. Le médecin peut ainsi éviter de se tromper de diagnostic. Une mycose des ongles peut être facilement confondue avec un psoriasis, alors que les traitements de ces deux maladies des ongles ne sont pas toujours les mêmes.

L’onychomycose se soigne et peut être évitée assez facilement

Une fois bien dépistée, la mycose des ongles peut être traitée. Selon l’étendue de la maladie, des traitements locaux peuvent être associés à la prise de médicaments. Le traitement peut, par contre, durer plusieurs mois. Plus la maladie est traitée précocement, moins le traitement sera long. Les traitements locaux suffisent parfois à soigner les ongles infectés, car les médicaments pénètrent d’une manière durable sous les ongles. Pour les traitements locaux, il existe des vernis à ongles thérapeutiques, des crèmes ou des pommades antifongiques. Les traitements par voie orale, sont prescrits et sont indiqués lorsque la mycose s’étend sur une surface assez importante de l’ongle. Dans des cas plus extrêmes, la petite chirurgie est indispensable pour retirer carrément le ou les ongles infectés. Une fois retiré, l’ongle est naturellement remplacé et son apparence s’améliore. Il faut à peu près 6 mois aux ongles des mains et 12 mois environ aux ongles des pieds avant de reprendre leur aspect normal.

En matière de prévention, il suffit parfois de gestes très simples pour éviter une mycose des ongles. Il faut par exemple éviter de marcher pieds nus dans les lieux communs et humides comme les vestiaires, n’utiliser que sa serviette personnelle à la piscine, utiliser des produits d’hygiène désinfectants pour les mains et les pieds, éviter de toujours confiner les pieds dans des chaussures et toujours bien sécher les pieds après les avoir lavés et avant d’enfiler ses chaussettes et ses chaussures. Spécialement pour les mains, les laver trop fréquemment favorise l’apparition de la mycose des ongles des mains.