Vivre sa grossesse en toute sérénité est la principale préoccupation des futures mamans. Afin de s’assurer que l’enfant à naître et la femme enceinte soient en bonne santé, des consultations et des examens réguliers sont nécessaires. Voici la liste des examens à faire durant la grossesse.

Le suivi de grossesse pendant le premier trimestre

Un suivi régulier tout au long de la grossesse permet de prévenir les éventuels problèmes de santé pouvant survenir au cours de la grossesse. Des examens sanguins, des échographies, des examens urinaires et autres examens complémentaires seront nécessaires dans le cadre de la surveillance de la grossesse.

Pendant la période de grossesse, la future maman devra effectuer au minimum 7 visites prénatales chez le médecin ou la sage-femme. Celles-ci sont entièrement remboursées par la Sécurité sociale et sont importantes. Elles permettent de surveiller la bonne santé de la future maman, tout en s’assurant du bon développement du bébé.

La visite prénatale du 3e mois chez le gynécologue s’effectue après la 8e semaine d’aménorrhée. Elle dure au minimum une demi-heure. Le médecin pose à la future mère des questions sur ses conditions de vie, comme sa situation familiale, la profession exercée, le mode de transport et la durée des trajets au quotidien.

La séance de questions se poursuit par les antécédents médicaux de la famille, ainsi que les éventuelles maladies contractées. Tous les renseignements fournis seront consignés dans un dossier médical. Ensuite, un check-up sera effectué, consistant à examiner et vérifier le cœur, les poumons, la tension artérielle et l’état des veines, pour prévenir tout risque de phlébite. Le check-up permettra enfin de faire par exemple une prescription de fer en cas d’anémie.

Le médecin va également peser et noter le poids de la future maman. Il va aussi rechercher la présence de sucre dans les urines, à l’origine du diabète, et d’albumine. Celle-ci aide à évaluer le bon fonctionnement des reins.

Le médecin procède également à une palpation des seins pour détecter la présence de nodules, sans oublier le toucher vaginal, permettant d’évaluer l’état du col de l’utérus, et sa taille. Associé à l’échographie, le toucher vaginal permet de connaître le terme et de prévoir la date de l’accouchement, à quelques jours près. Un frottis permet de vérifier l’état des ovaires.

Une prise de sang sera également prescrite afin de connaître le groupe sanguin de la future mère et être sûr qu’il soit compatible avec celui de son enfant. Cette prise de sang permet aussi de dépister la syphilis, la rubéole ou la toxoplasmose. Le dépistage du virus du sida est également vivement recommandé, ainsi que des virus des hépatites B et C. Enfin, une échographie est à réaliser à la 12e semaine d’aménorrhée.

Suivi de grossesse du 4e mois jusqu’à la fin de la grossesse

Pratiquée entre la 12e et la 16e semaine d’aménorrhée, la visite prénatale du 4e mois est une mise au point de la première échographie. Le médecin parle du poids à prendre, puis procède à un toucher vaginal. Il mesure ensuite la hauteur utérine, allant du pubis à la partie haute de l’utérus, pour déterminer la croissance du fœtus. Il écoute ensuite le cœur du bébé.

Entre la 17e et la 21e semaine d’aménorrhée, c’est la deuxième échographie et la future maman est à son 5e mois de grossesse. La sage-femme contrôle le poids pour voir si la future maman n’excède pas la prise d’un kilo par mois. Quant à la tension, elle doit être inférieure à 14/9. Elle mesure également la hauteur utérine, effectue un toucher vaginal, puis palpe l’abdomen. Cela aide à situer le fœtus et évaluer la quantité de liquide amniotique. En général, le sexe du bébé peut être déterminé à ce stade de la grossesse.

La visite prénatale du 6e mois, à effectuer entre la 22e et la 26e semaine d’aménorrhée, est le moment où un dépistage obligatoire de l’hépatite B est effectué. Lors de la visite prénatale du 7e mois, qui a lieu entre la 27e et la 31e semaine d’aménorrhée, la sage-femme demande à la future maman si elle sent bouger le bébé.

Durant l’examen clinique, l’utérus grossit et le liquide amniotique augmente. C’est le moment de prendre rendez-vous pour la préparation à l’accouchement. Lorsque bébé se développe bien, il bouge énormément, car la proportion entre la quantité de liquide amniotique et sa taille est parfaite. La sage-femme, à ce stade, prescrit la dernière échographie.

Concernant la visite prénatale du 8e mois de grossesse, elle a lieu entre la 32e et la 36e semaine d’aménorrhée. Durant cet examen, la sage-femme vérifie si le col de l’utérus est bien fermé, évitant ainsi l’accouchement prématuré. Pendant l’échographie, le poids et la taille du bébé sont évalués. Le médecin ou la sage-femme observe aussi la position prise par le bébé. La position idéale pour naître est la tête en bas, le visage face à la colonne vertébrale et le dos orienté vers l’avant.

La visite prénatale du 9e mois est l’ultime rendez-vous. Elle a lieu à partir de la 37e semaine d’aménorrhée. La dilatation au niveau du col utérin permet d’évaluer l’imminence de la naissance, ainsi que la position du bébé. Durant cet examen, le bassin est mesuré afin de vérifier si la taille du bébé est adaptée au bassin de sa maman. Une huitième visite peut également être suggérée par la sage-femme ou le médecin pour surveiller au mieux la fin de la grossesse.