Au fil des années, les dents se détériorent à force de sectionner, de mastiquer et de broyer, mais également suite aux agressions régulières causées par les aliments et boissons acides. Chez les seniors, en particulier, le vieillissement augmente le risque de souffrir de certaines maladies bucco-dentaires. Focus sur quelques astuces permettant de préserver une bonne hygiène bucco-dentaire chez les seniors.

La xérostomie : causes et symptômes

La xérostomie est un terme médical désignant le symptôme d’une bouche sèche. Il s’agit d’un état de sécheresse de la bouche engendré par un manque de salivation ou d’hyposialie. La salive assure plusieurs fonctions, comme faciliter la digestion, mais également assurer la protection et le nettoyage de l’intérieur de la bouche. Il s’agit notamment des gencives, des muqueuses et des dents.

Souffrir de xérostomie ou avoir une bouche sèche peut arriver à n’importe qui ponctuellement. La xérostomie est un problème bucco-dentaire lié à la réduction de la sécrétion de la salive. Quand une personne manque de salive, la bouche devient pâteuse et les coins des lèvres sont gercés. La langue et la gorge se mettent également à piquer légèrement. Ce symptôme s’accompagne d’une envie régulière de s’hydrater, mais cela ne suffit pas à régler le fond du problème.

Lorsque le manque de salive devient chronique, le risque de gingivite et de carie est accru. En effet, la salive est censée garantir une protection naturelle contre les bactéries. Le risque de blessures dans la bouche, engendrant une sensation d’inconfort, est également accru. La gêne est d’autant plus importante lorsque la personne éprouve des difficultés à avaler ou à parler. Par conséquent, la mauvaise haleine et le risque de mycose sont fréquents.

Les causes de la xérostomie sont multiples, comme un dysfonctionnement des glandes salivaires. La prise de certains traitements comme des somnifères ou des antidépresseurs engendre aussi la xérostomie. Si une personne soufre de diabète ou de troubles de la fonction des reins, cela cause également le phénomène de bouche sèche.

La xérostomie chez les séniors en particulier

Le manque de salive ou xérostomie est une pathologie courante chez les personnes âgées. La sècheresse buccale concerne jusqu’à 30% des plus de 65 ans. La sécheresse buccale est régulièrement observée chez les séniors. Elle peut être attribuée à la prise de médications en rapport avec le flot salivaire ou aux traitements de radiothérapie.

Les personnes âgées souffrant du syndrome de Sjögren sont également touchées par la xérostomie. Il s’agit d’une maladie chronique caractérisée par un hypofonctionnement des glandes lacrymales et des glandes salivaires. Cela occasionne, par la même occasion, un dessèchement de la cavité buccale et des yeux.

Les causes de la xérostomie chez les séniors sont nombreuses, dont certaines maladies comme la maladie d’Alzeimer, l’AVC ou la maladie de Parkinson. La prise de médicaments diurétiques et antihistaminiques provoque également une xérostomie. La déshydratation, le tabac et l’ablation chirurgicale constituent les autres causes de cette pathologie.

Pour améliorer la qualité de vie des séniors, il est primordial d’identifier avant tout l’origine de la xérostomie. Afin de stimuler la production de salive, mastiquer, un chewing-gum sans sucre est préconisé. Il faut également boire énormément d’eau, limiter la consommation d’alcool et de tabac et respirer autant que possible par le nez. Il faut également privilégier le dentifrice hautement fluoré lors du brossage des dents.

Avoir une bonne hygiène bucco-dentaire pour les séniors

La prévention est essentielle dans le traitement de la xérostomie. Le sénior en particulier doit maintenir une hydratation régulière. Il doit également éviter ou limiter les aliments acides et sucrés, tout en s’assurant d’avoir une bonne et rigoureuse hygiène bucco-dentaire. Il est nécessaire d’effectuer des examens dentaires réguliers, tous les 6 mois afin d’avoir une hygiène buccale de haut niveau.

Il est également préconisé de diagnostiquer, puis de traiter les lésions carieuses initiales, ainsi que les candidoses. Concernant la prévention des caries rampantes, il est préconisé de faire usage de gel ou de gouttières de fluorure de sodium 1,1% neutre. L’application quotidienne doit durer 5 minutes, en plus de l’usage de dentifrice renfermant une haute teneur en fluor.

La mastication de gomme à mâcher sans sucre aide également les séniors à garder une bonne hygiène bucco-dentaire. En effet, celui-ci réduit le risque d’attaque carieuse en favorisant la sécrétion salivaire, tout en freinant la production d’acide. Afin de prévenir les maladies dentaires chez les séniors, il est primordial de se brosser les dents au minimum deux fois par jour, après chaque les repas principaux. Mieux vaut privilégier des brosses à dents à poils souples.

Il faut également utiliser quotidiennement du fil dentaire et un dentifrice fluoré destiné à garantir la protection des gencives sensibles. Le fil dentaire permet d’enlever la plaque dentaire située entre les dents. Pour les soins courants, il vaut mieux éviter les bains de bouche, causant d’éventuelles irritations.

Dans le cas de port d’une prothèse amovible, il est primordial de la brosser soigneusement. Il faut la laisser tremper au minimum une heure dans un produit adapté afin d’éliminer toutes les bactéries. Il est enfin crucial de respecter la fréquence des visites recommandée par son dentiste, selon chaque situation, soit tous les 6 mois environ comme indiqué précédemment, pour un contrôle de routine.