Les femmes enceintes pourront de plus en plus les apercevoir sur l’emballage d’environs 5000 médicaments vendus en pharmacie. L’un porte un triangle aux contours dessinés en rouge avec, à l’intérieur, le dessin en noir d’une femme au ventre arrondi sur fond blanc qui indique qu’il faut éviter de consommer le produit. L’autre porte un rond barré aux contours dessinés en rouge avec le même dessin de femme qui indique que le produit est à proscrire.

Les laboratoires autorisés à commercialiser les médicaments, en France, disposent d’un délai de six mois, depuis le 17 octobre 2017, pour rendre visible l’un ou l’autre de ces pictogrammes sur les boites des médicaments qui ont un caractère tératogène ou fœtotoxique c’est-à-dire présentant un risque au bon développement du fœtus.

Selon le ministère des Solidarités et de la Santé, cette disposition « vise à sécuriser l’usage des médicaments pendant la grossesse ou en cas de désir de grossesse. » En parallèle, les informations sur les conseils d’utilisation, restent bien toujours indiqués dans les notices.

Pour plus d’infos, consulter le site officiel du ministère des Solidarités et de la Santé.