Même si aujourd’hui, aucune preuve formelle n’a été apportée sur la dangerosité avérée des ondes électromagnétiques sur les femmes enceintes et leur bébé, la suspicion est grande et la prévention et les précautions restent de rigueur. Pour éviter tous risques, des gestes simples sont à adopter dans la vie quotidienne et pour une protection optimale du bébé, il est possible d’investir dans certains équipements anti-ondes.

Les ondes électromagnétiques : dangereuses ou inoffensives pour l’organisme ?

Par définition, l’électromagnétisme est une force de faible énergie qui est le résultat du couplage d’un champ électrique et d’un champ magnétique.

C’est toute la zone dans laquelle cette force agit sans être visible ni même le plus souvent perceptible, qui est appelée champ.

Invisible donc, mais omniprésent dans notre environnement, le champ électromagnétique existe sous forme naturelle (le champ électromagnétique terrestre) et artificielle ( champs produits par les antennes relais, les appareils d’imagerie médicale par résonance magnétique, les appareils sans fil…). T

outefois, c’est aux champs artificiels que la population est le plus exposée.

Sujet très polémique sur lequel on peut entendre tout et son contraire, la dangerosité des ondes électromagnétiques sur l’organisme et notamment sur celui des femmes enceintes n’a, jusqu’à présent, pas encore été clairement établie.

Si certains chercheurs jugent ces ondes inoffensives, d’autres les comparent à la consommation de tabac et d’alcool. Des études scientifiques, aussitôt contredites par d’autres, affirment que le rayonnement électromagnétique serait un facteur de risque sanitaire potentiel durant la grossesse.

Selon ses études, les bébés des femmes enceintes exposées aux ondes électromagnétiques présenteraient des risques de fausses-couches, de mutations génétiques et de malformations congénitales et même de certains cancers dont la leucémie. Si l’action cancérigène de ces ondes a été reconnue par l’OMS (Organisation mondiale de la santé) depuis 2011, il est actuellement difficile de prouver formellement leur lien avec les risques encourus par les femmes enceintes. Tout ce qui est sûr aujourd’hui, c’est que les ondes électromagnétiques provoquent des effets biologiques qui varient selon le niveau de fréquence de ces ondes.

Cela peut aller de la simple stimulation jusqu’à l’échauffement des tissus excitables c’est-à-dire du cerveau et des muscles.

Par conséquent, l’exposition prénatale aux champs électromagnétiques est inquiétante, car c’est durant cette période que le cerveau du fœtus est le plus fragile, car il est en phase de construction et de développement.

En se basant sur cette certitude et sur près de 1 800 nouvelles recherches scientifiques, il a été démontré que les ondes électromagnétiques altèrent le développement cérébral des fœtus et augmentent les risques d’hyperactivité et de troubles du comportement. Elles favoriseraient aussi les problèmes d’apprentissage, les troubles émotionnels et l’anxiété.

En tout cas, que l’impact des ondes électromagnétiques sur les femmes enceintes et leur bébé soit inoffensif, bénin, modéré ou alarmant, dans le doute la vigilance et la prudence sont toujours de mise.

Comment se protéger des ondes magnétiques lorsque l’on est enceinte ?

La solution idéale pour se protéger des ondes magnétiques lorsque l’on est enceinte serait d’éviter toutes les sources d’électromagnétisme.

Cependant, vu que les appareils électromagnétiques font partie intégrante de notre quotidien, cela est quasiment impossible. La meilleure option est donc de limiter au maximum l’exposition à un champ électromagnétique.

Dans cette optique, la première chose à faire est d’adopter des gestes simples et non contraignants sur l’utilisation des appareils électromagnétiques de notre environnement immédiat. Pour cela, il est conseillé de :

  • privilégier les kits mains libres lors d’un appel ou du moins d’éloigner le plus loin possible du ventre le téléphone.
  • utiliser le mode avion le plus souvent possible.
  • ne pas téléphoner lorsque le réseau est faible.
  • préférer le téléphone fixe filaire pour les appels de longue durée.
  • éviter de poser le téléphone et les appareils connectés en wifi sur ses genoux, son ventre ou près du ventre.
  • se tenir au moins à un mètre d’une borne wifi.
  • utiliser idéalement le réseau câblé pour internet au lieu du wifi.
  • ne pas rester devant les plaques à inductions, les fours micro-ondes et tout appareil ménager électromagnétique en marche.
  • débrancher tous les appareils électromagnétiques la nuit.

Les femmes enceintes dont le lieu de travail les expose en permanence aux rayonnements électromagnétiques peuvent recourir à une recommandation spéciale relative à la limitation de l’exposition du public aux champs électromagnétiques (de 0 Hz à 300 GHz). Pour faire appliquer cette recommandation, il suffit d’en parler avec le médecin du travail.

Aussi, toutes les zones proches d’un important champ électromagnétique tel que les lignes à haute tension, les relais et les transformateurs sont à éviter autant que possible.

Par ailleurs, il est aussi possible de se procurer dans le commerce des vêtements anti-ondes à l’instar des bandeaux de grossesse et des plaids pour femme enceinte afin d’offrir une protection optimale au bébé.

Ces équipements spécifiques comportent un tissu protecteur composé à 54 % de fibre d’argent qui neutraliserait à près de 99 % les ondes électromagnétiques. Leur action protectrice serait comparable à celle d’une feuille d’aluminium de plus de 6 cm d’épaisseur.

Laisser un commentaire

douze − deux =