Le thé, originaire de Chine et existant depuis plus de 2000 ans, est l’une des boissons les plus bues à travers le monde. Noir ou vert, la consommation de thé, dans le cadre d’un régime alimentaire sain et équilibré, est bénéfique pour la santé humaine. Quels sont ainsi les diverses sortes de thé et leurs vertus pour l’organisme ?

A savoir sur le thé

Le thé contient très peu de calories. Il est composé d’une multitude de principes actifs, comme des antioxydants. Cette boisson est obtenue après avoir effectué une infusion des feuilles de théier séchées.

Le thé renferme de la théine, dont la quantité varie en fonction des variétés. Par exemple, pour une tasse de 200 ml, entre 50 et 90 mg de théine est consommée. L’effet stimulant du thé provient de la théine.

Celui-ci contient également d’autres actifs stimulants comme la théophylline et la théobromine, ainsi que des quantités importantes de polyphénols, catéchines et flavonoïdes, des molécules anti-oxydantes. Ces dernières aident à lutter contre les radicaux libres et leurs effets. Pour une tasse de 180 ml, il faut environ 175 mg.

Le thé renferme aussi des tanins, trouvés en plus petites quantités dans le thé vert que dans le noir. Apportant au thé des vertus constipantes, ils sont à l’origine du blocage de l’inhibition du fer dans le corps. Pour contrebalancer cet effet néfaste du thé, il est ainsi primordial de boire au petit déjeuner un jus regorgeant de vitamine C.

Pour profiter des vertus antioxydantes du thé vert, il est nécessaire de boire au minimum 3 tasses quotidiennes, à répartir tout au long de la journée. Quant aux thés verts originaires du Japon, ils sont riches en catéchines, et ainsi en propriété antioxydantes. Pour la préparation du thé, il faut faire faire infuser son thé 5 minutes au minimum dans une eau non bouillante, à 80°C approximativement. Un thé d’excellente qualité, qui sera mal infusé, diminue son apport en polyphénols par rapport à un thé bien infusé utilisé quotidiennement.

Pour déthéiner le thé, il faut effectuer une première infusion d’environ une minute, puis jeter l’eau emportant avec elle la théine, ou faire infuser le thé 3 min au minimum. Les tannins sont en effet libérés après ces 3 min d’infusion. Une fois combinée aux tannins, l’absorption de la théine dans l’organisme est moins importante, réduisant ainsi considérablement son effet. A noter que Le thé n’est pas recommandé en cas d’anémie, car il empêche l’assimilation du fer.

Les réelles vertus du thé

Le thé est une plante aux nombreuses propriétés protectrices, du fait de ses composants naturels actifs, dont les polyphénols. Grâce à une action antioxydante, il lutte contre le développement de radicaux libres en excès dans l’organisme. Il s’agit de substances contribuant au vieillissement prématuré des cellules. Le thé contient des catéchines, de puissants antioxydants retrouvés dans le thé vert, des théaflavines, composants le thé noir et des flavonols.

D’après des recherches réalisées par des scientifiques issus du monde entier, le pouvoir antioxydant de cette boisson protègerait contre diverses formes de cancers. Cette plante réduirait, chez la femme, un éventuel risque de cancer du sein. Chez l’homme, le thé préserverait du cancer de la prostate. Le thé est également excellent pour le mental. Renfermant de la théine ou caféine, le thé réduit le stress, ainsi que les problèmes liés aux mains moites causés par l’anxiété.

Le thé est également préconisé dans la prévention des maladies cardiovasculaires. Grâce aux vertus antioxydantes de cette plante, le thé limite l’apparition de plaques d’athérome, à l’origine des artères obstruées. Les polyphénols du thé possèderaient un effet antithrombotique, luttant contre le développement de caillots, sources d’obstruction d’une artère. En général, boire trois tasses de thé au quotidien diminuerait les risques des accidents cardiovasculaires de 11%.

Les différents types de thé et leurs principales vertus

Il existe plusieurs variétés de thés proposées sur le marché. Le thé blanc, arborant des feuilles de couleur blanchâtre et cultivé en Chine, est l’un des plus répandus. Pour préserver l’ensemble des propriétés du thé, le traitement des feuilles requiert un minimum de transformation.

Le thé blanc contient une quantité infime de théine et se consomme de préférence le soir ou l’après-midi. Il est également désaltérant, rafraîchissant et contient peu de caféine. Pour ses bienfaits, il est constitué de fluor, lui permettant de lutter contre l’accumulation de plaque, ainsi que de caries dentaires. Il renforce aussi le système immunitaire, ralentit le vieillissement cutané et prévient les risques de cancer grâce à ses propriétés antioxydantes.

Concernant le thé noir, sa production équivaut, sur la production mondiale de thé, à 78%. Très répandu en Occident, le thé noir est à infuser entre 2 et 4 minutes dans une eau à environ 80°. Par ailleurs, riche en caféine, ce thé favorise les capacités mentales, tout en étant bénéfique à l’humeur. Il prévient le risque de fracture au niveau de la hanche, tout en luttant contre des maladies osseuses, telles que l’ostéoporose.

Une consommation régulière de Wulong, renfermant une importante concentration d’huiles aromatiques, aurait un effet relaxant. Quant au thé vieilli, il possèderait des qualités épuratives, favorisant la digestion. Il permet également de réguler l’organisme et à éradiquer le cholestérol.

Laisser un commentaire

douze + dix-sept =