Le vélo est une activité physique complète et ludique à découvrir dès le plus jeune âge. Apprendre à faire du vélo, pour l’enfant, constitue une étape stimulante, tant sur le plan affectif que sur le plan moteur. Tout en bougeant son corps, l’enfant découvre une nouvelle forme d’autonomie dans ses déplacements. Ce dossier tentera d’apporter des réponses sur la manière et la raison pour laquelle la pratique du vélo séduit les enfants âgés de plus de 6 ans?

Le vélo chez l’enfant comme sport ludique

Quel enfant ne se souvient pas de son premier vélo? Il est léger, sécurisé, solide et facile à maîtriser pour vivre les premières sensations tout terrain. Parmi les cadeaux offerts et appréciés des enfants, le vélo reste une valeur sûre. Dès leur plus jeune âge, vos enfants réclament une bicyclette pour profiter des plaisirs du deux-roues. Pour l’enfant, en effet, le vélo représente avant tout l’aventure, la découverte, le plaisir et la confiance. Sur son vélo, il devient autonome et part à la découverte de nouveaux horizons. Afin que le vélo reste un sport ludique, il est important que sa pratique procure à l’enfant une sensation d’autonomie, de plaisir et de liberté. Pour cela, les balades en vélo ou les randonnées en VTT en famille en pleine nature sont à privilégier et à multiplier. Votre enfant grandit et devient adolescent. Il se retrouve avec d’autres enfants de son âge en colonie de vacances. Le vélo devient un moyen de se faire de nouveaux amis, via des randonnées ou balades en VTT. Finalement, le vélo ne constitue plus uniquement un sport ludique, mais devient le sport préféré de l’enfant, un moyen pour lui d’évaluer ses performances physiques et de dépasser ses limites. Tout en s’amusant, l’enfant se lance des défis en se mesurant à des passionnés de cyclisme de son âge. Il met ainsi en avant sa maîtrise des deux roues, en participant par exemple à des parcours d’obstacles ou en effectuant diverses figures avec son vélo.

Le vélo, pour l’épanouissement de l’enfant

Apprendre à rouler seul à vélo constitue un véritable plaisir et un bonheur immense pour l’enfant. Plus de 60% des enfants âgés entre 4 et 12 ans considèrent le vélo comme leur activité préférée. Le premier vélo vous ouvre les portes d’un monde nouveau : la vitesse, la liberté et la découverte. Le sentiment de liberté éprouvé par l’enfant lorsqu’il fait le tour du quartier sur son petit vélo reste un moment mémorable. En effet, les enfants de cet âge sont dotés d’une curiosité insatiable et toujours en quête d’aventure et de liberté. Dès l’âge de 6 ans, la pratique d’activités physiques favorise la bonne croissance, ainsi que le renforcement des muscles, du squelette et des articulations. C’est pour cela que la pratique du vélo, une activité sportive de plein air, est vivement encouragée pendant les vacances et dès que l’emploi du temps le permet. Du reste, quels parents n’ont pas vu leur enfant rentrant de l’école, jeter son cartable pour se précipiter sur son vélo. Par ailleurs, faire du vélo consiste pour un enfant à se dépenser physiquement. Cela s’avère bénéfique pour sa santé, tant sur le plan moral que physique. La pratique du vélo est également le moment idéal pour l’enfant d’acquérir quelques valeurs essentielles de la vie : le dépassement de soi, la compétition ou l’entraide. Toujours dans le but de favoriser l’épanouissement de l’enfant, le vélo est aussi recommandé, car en pédalant, celui-ci se sent plus libre, confiant et autonome. Le vélo amène enfin l’enfant à améliorer sa vie sociale, qui cherchera à se faire de nouveaux amis. Pour faciliter son initiation et son épanouissement, il est essentiel de bien sélectionner le vélo. En effet, celui-ci devra correspondre à la taille et à l’âge de votre enfant.

Le vélo, la prochaine étape vers l’autonomie de l’enfant

Comme dans l’initiation à la marche autonome, s’initier au vélo nécessite une prise de risque, la maîtrise de l’équilibre et un certain dépassement de soi pour l’enfant. Il s’agit de moments qui restent toutefois inoubliables pour lui. Ce sera le moment pour l’éducateur ou les parents de faire connaître à l’enfant les règles essentielles pour circuler à vélo en toute sécurité. Par exemple, le port du casque est systématique et obligatoire. Outre le simple plaisir de pratiquer le vélo, l’enfant en devenant grand, trouvera dans ce moyen de transport un accès à une certaine forme de liberté et d’autonomie. En devenant autonome, via le vélo, l’enfant aura la possibilité de parcourir de plus importantes distances ou de se déplacer seul pour ses trajets journaliers. De plus, pour le plaisir d’avoir vécu des expériences inoubliables avec son vélo, l’enfant, une fois adulte sera sensibilisé aux problèmes liés à l’environnement. L’enfant rentre à la maison couvert de boue ou de terre, mais ravi et heureux d’avoir vécu d’inoubliables expériences dans la nature. Par ailleurs, le vélo contribue à l’autonomie de l’enfant, qui apprend à maitriser son corps, à rouler, à freiner, à tourner le guidon, découvrir l’équilibre ou lâcher une main. Pour favoriser l’autonomie d’un enfant, il est également important d’associer, dès son plus jeune âge, pratique et plaisir de se déplacer en vélo. Il faut également sensibiliser les enfants à pratiquer régulièrement, de manière indépendante et sécurisée, du vélo. Et afin que le vélo reste une activité de détente et de loisir pour l’enfant, il faut l’aider à pratiquer le tout terrain, tout en lui apprenant à être polyvalent. Ainsi, il pourra s’initier aux nombreuses pratiques liées au vélo, comme le VTT, le vélo de route, ou le trial.

Laisser un commentaire

4 × 3 =