Alors que du 14 au 19 juillet 2017, les lycéens ayant obtenu leur baccalauréat doivent procéder à la troisième phase d’admission dans leur inscription aux études supérieures sur le portail internet d’admission post-bac (APB), le taux d’affectations rencontre le plus gros coup dur jamais connu. Selon le ministère de l’Enseignement supérieur, au moins 17 000 bacheliers seraient encore sur liste d’attente dans leur orientation post-bac. Signalées par une pastille orange dans le portail APB signifiant qu’elles sont saturées en capacité d’accueil sur toute la France, les filières STAPS (licence des Sciences et techniques des activités physiques et sportives), PACES (première année de médecine), Droit, et Psychologie sont les plus touchées.

Déjà depuis le 8 juin, date de la première phase des réponses de la plateforme APB, seulement 54% des candidats auraient obtenu satisfaction dans leur choix en faculté de Staps, 70% en Psychologie, 76% en Droit, et 93% en Paces. Les postulants avait procédé à leur première phase d’inscriptions et saisit leurs vœux depuis le 20 mars dernier.