Le projet de décret soumis à un vote consultatif au Conseil supérieur de l’éducation, ce jeudi 8 juin, par le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, propose aux communes qui le souhaitent de rétablir la semaine scolaire de 4 jours dans les écoles maternelles et élémentaires publiques. Cette possibilité pourra s’appliquer dès la rentrée 2017 sinon, à terme, à la rentrée 2018. Pour la prochaine année scolaire, les changements dépendront de la volonté de chaque ville mais surtout des facilités de consensus entre les différents acteurs locaux : conseils d’école, inspecteur d’académie, représentant départemental de l’éducation national. La réactivité des responsables de centres de loisirs qui dépendent de la collectivité et l’avis des organisateurs d’activités culturelles et sportives sont aussi pris en compte. Le ministre entend accorder « plus de liberté » aux communes dans l’organisation de la semaine scolaire.
Le temps scolaire hebdomadaire de 4,5 jours est en place depuis 2013, suite à un décret de l’ancien ministre, Vincent Peillon.