Hier, la chanteuse internationale Barbadienne, Rihanna, a été reçue à l’Elysée par l’invitation du président de la République française. La fondatrice de Clara Lionel Foundation, une organisation humanitaire qui lutte contre les inégalités, la pauvreté et pour l’accès à l’éducation et la santé, s’est entretenue durant environ une heure avec Emmanuel Macron, et sa femme Brigitte pour promouvoir le Fonds pour l’Education dans le monde dont elle est l’ambassadrice. Celle qui a été élue, en 2012, « meilleure artiste pop » des deux dernières décennies par le magazine hebdomadaire américain Billboard, et classée quatrième personnalité la plus puissante au monde dans l’industrie du spectacle, souhaite plus largement que la France s’engage dans le Partenariat mondial pour l’éducation. Dans un tweet en date du 23 juin 2017, « Will France commit to FundEducation », l’artiste avait lancé un appel à Emmanuel Macron pour que la France s’engage en faveur du Fonds pour l’éducation.

Ce mercredi 26 juillet, Rihanna a gravi les marches du perron de l’Elysée vêtue d’un ensemble gris ample remonté par un chemisier asymétrique sur l’arrière recouvert d’une veste noire oversize, et chaussée de sandales dorées. En sortant de son rendez-vous, elle a exprimé en anglais un discours d’engouement : « j’ai eu le rendez-vous le plus incroyable avec le président et la première dame, déclarant : Nous allons faire une grande annonce en septembre prochain, devant l’ONU. J’ai hâte que vous en sachiez plus, mais je crois que c’est l’année de l’éducation. »

La femme engagée a déjà utilisé le réseau social twitter pour sensibiliser plusieurs chefs d’Etat à sa cause : Justin Trudeau, le premier ministre canadien, Mauricio Macri, le président argentin et Steffen Seibert, le porte-parole du gouvernement allemand.

Crédits photo : Cnews.fr