Fondée en 1955, la biscuiterie bretonne La Trinitaine s’est imposée au fil des ans comme l’un des fleurons du savoir-faire français. Une marque dynamique qui a su rester une affaire familiale, comme le rappelle Annabelle Cantin, responsable communication et marketing La Trinitaine…

les-pattes-jaunes-dragibusles-pattes-jaunes-shamallowles-pattes-jaunes-oursons

Vous avez fêté vos 60 ans d’existence en 2015 ?

Oui, l’histoire de la Trinitaine commença en 1955, juste après-guerre dans une modeste échoppe de La Trinité-sur-Mer. En 1955, Lucien Petit, pâtissier de son état, inventa par hasard une recette de gâteau : un fin biscuit roulé, la cigarette pur beurre. La marque La Trinitaine était née. Depuis 1955, la biscuiterie met toute son expérience et sa créativité dans la confection de biscuits pur beurre. Aux galettes, palets et cigarettes, sont venues s’ajouter de nombreuses spécialités : madeleines, quatre-quarts, gâteaux fourrés … Depuis 2015, la troisième génération des Petit poursuit le développement de l’entreprise en investissant dans la recherche et l’innovation et l’ouverture de nouveaux magasins…

Quelles sont vos forces ?


Notre histoire d’abord, celle d’une famille qui transmet un savoir-faire et une vision de génération en génération… Transmission que l’on retrouve également au travers de nos clients, des grands parents aux petits enfants. Cela conduit à une vraie proximité avec nos clients. Nos produits, ensuite, avec des biscuits traditionnels, bretons, gourmands. Enfin, l’encrage dans le territoire est également un levier fort grâce à un large réseau de boutiques bien sûr mais aussi via la volonté de la Trinitaine à vouloir développer l’économie locale (emplois, collaboration avec les fournisseurs, action de mécénat ou partenariat associatif, sportif, culturel…)

Quelles actions menez-vous pour promouvoir vos valeurs ?

Nous nous impliquons beaucoup au plan local : dans le choix de fournisseurs locaux dès que cela est possible, dans la collaboration avec des Esat, avec la mise à disposition de locaux par exemple et enfin, dans le partenariat sportif, culturel, associatif pour valoriser le territoire. Parmi nos dernières actions, Anne-Marie Petit (PDG et petite fille du fondateur) est marraine de Femmes de Bretagne, un réseau social innovant, basé sur la solidarité, l’échange et la générosité entre femmes. C’est pour elle une façon d’exprimer aux femmes qu’il faut oser et croire en ses projets entrepreneuriaux, en ses ressources. C’est un réseau porté par les femmes mais qui n’exclue pas les hommes bien au contraire, c’est la mixité qui fait la richesse de l’échange et des idées…

Petit clin d’œil de la marque, vous sortez le Tub Citroën : de quoi s’agit-il?


Oui, vrai clin d’oeil puisque ce Tub Citroën existe grandeur nature ! Et c’est en voyant son succès auprès des touristes, des fans de la marque et des produits que nous avons fait le choix de le rendre accessible à tous … Et avec des biscuits pur beurre en plus !

Vous venez aussi de lancer une gamme destinée aux enfants : pourquoi ?

La Trinitaine a une place à part dans la famille et les enfants sont depuis toujours au coeur de nos réflexions. Il était donc normal de leur proposer leurs propres produits dans un univers dédié. Les Pattes Jaunes c’est un vrai clin d’oeil à tous ces kids que l’on croise en Bretagne, occupés à faire de la pêche à pieds et à gambader sur la plage ou à la campagne. Avec nos petites bouteilles, nous apportons une nouvelle expérience à nos petites têtes blondes : les deux petites mascottes se régalent avec 5 bouteilles recyclables remplies de bonbons, des bonbons ‘stars’ qui plaisent de 7 à 77 ans! Avec en toile de fond, la sensibilisation des enfants au recyclage puisque nous leur donnons de nombreuses idées pour transformer leurs bouteilles vides en boites à trésors, en bateaux, en avions…