A partir du 3 octobre 2017, la télévision numérique terrestre (TNT) va déployer ses changements de fréquence sur l’ensemble des villes en France. A commencer par Marseille, Toulon, Aix-en-Provence, Avignon, Nîmes, Toulouse et Tarbes. Au 21 novembre, les téléspectateurs de l’ensemble de la Côte d’Azur et de la Corse seront passés aux nouvelles fréquences. D’ici 2019, plus de 26,3 millions de téléspectateurs soit plus de la moitié des foyers seront concernés. Qu’on se le dise, la réception TV par l’ADSL et la fibre optique des boxs des opérateurs télécoms ou encore par le satellite n’est pas touchée.
Pour retrouver leurs chaînes TNT, les utilisateurs devront procéder à quelques réglages manuels à l’aide de leurs télécommandes de télévision. Dans certains immeubles abritant une antenne râteau collective, l’intervention d’un antenniste est nécessaire.

L’Agence Nationale des Fréquences (ANFR) compte ainsi dégager environs 30% de l’espace au profit des opérateurs de la téléphonie mobile qui cherchent à déployer des connexions très haut débit à l’internet mobile dans les zones rurales.

En Île-de-France où le changement a déjà eu lieu, une nouvelle chaîne verra le jour, le 29 septembre 2017, sur le canal 34. ViàGrandParis diffusera des journaux télévisés de huit minutes, des flashs info trafic toutes les demi-heures, et des informations sur les sorties.

Pour plus d’infos et consulter les dates des villes qui connaîtront le changement de fréquences d’ici 2019, rendez-vous sur le site de l’Agence Nationale des Fréquences.