La procréation médicalement assistée aujourd’hui légale chez les couples hétérosexuels infertiles avait déjà fait débat en son temps. L’ouverture de la PMA à toutes les femmes a été officiellement proposée, ce mardi 12 septembre 2017. La PMA pour toutes sera examinée à l’occasion des prochaines révisions de la loi bioéthique, en 2018. Selon la secrétaire d’Etat à l’égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, il s’agit d’ « une question de justice sociale » envers les femmes qui n’ont pas les moyens d’aller à l’étranger dans les pays où la PMA est déjà légale sans conditions. Cette décision est appuyée par le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) étant favorable à la PMA en direction des couples de femmes et aux femmes célibataires.