La montée du populisme en Europe est de plus en plus palpable et se traduit par le choix des urnes. Au Royaume-Uni, le Brexit souligne ainsi un rejet grandissant de l’Europe et de son ouverture, tandis qu’en France, le Front National séduit de plus en plus. Ces deux faits sont symptomatiques d’un phénomène qui concerne de nombreux pays européens.
La Roumanie est particulièrement touchée, puisque 82 % des électeurs ont des positions autoritaires populistes selon une étude menée par YouGov. 63 % des électeurs français partagent également ces positions.
Seule l’Allemagne semble épargnée par cette montée du populisme, puisque que moins de 20 % des électeurs rejoignent cette position, confortant l’ambition de Merkel de se poser en défenseur des valeurs démocratiques.