Assez du sempiternel jouet d’éveil ultra-bariolé et bruyant qui finit toujours par tomber du canapé ? Marre de ces poupées rigides au sourire préfabriqué ? La super mamie que vous êtes propose alors aux petits-enfants une activité originale et tendance : la couture !

Mercredi, 10 h 15, la petite Sybille toque vigoureusement à la porte de la maisonnée. Du haut de ses 5 ans, elle se jette affectueusement dans les bras de sa mamie, lui assénant une tendre série de bisous baveux. Certes, la seule idée du goûter gourmand chocolaté de 16 heures, dont sa grand-mère a le secret, est une source de joie et d’excitation en elle même… Mais ce n’est pas tout ! Car depuis quelques semaines déjà, Sybille et Julia ont un projet mystérieux en commun : donner vie à Tiffany, une poupée en tissu qu’elles fabriquent ensemble, avec amour, de leurs adorables menottes…

Apprendre la couture aux plus petits, c’est possible ? Oui et même fortement conseillé. En effet, alliant concentration, plaisir et notion d’accomplissement, cette activité pleine de fantaisie fera le bonheur des petits et grands enfants. Un bonheur à partager en famille, puisqu’il vous permettra d’initier vos petits bouts à un loisir créatif à la fois stimulant et amusant, tout en vous offrant un moment de complicité unique et privilégié avec eux.

Une couture adaptée à chaque âge …

Si fils et aiguilles ne sont évidemment pas recommandés chez les plus jeunes, sachez que l’on peut commencer l’apprentissage de la couture très tôt, autour des 18 mois de l’enfant. Quelques perles ou quelques pattes alimentaires préalablement peintes ou teintées à l’aide de colorants alimentaires et du gros fil, et vous êtes fin prête pour l’atelier « enfilage » ! Bien sûr, il est certain que pour les amateurs du genre il ne s’agit pas là de vraie couture. Mais correctement amenée, cette activité pourrait se révéler être le point de départ idéal pour une initiation réussie. Pour assurer votre premier succès, laissez votre chère tête blonde choisir les accessoires nécessaires à la confection d’un bracelet par exemple, en veillant à ce qu’elle ait suffisamment d’éléments de couleurs et de formes différentes pour vous garantir toute son attention.

À partir de 2 ans, vous pourrez solliciter l’imagination de l’enfant en enfilant non plus des perles, mais d’autres objets, comme des éléments cartonnés ou autres tissus inscriptibles, le tout étant de lui apporter de nouveaux moyens d’expression (dessin, collage, découpage…) pour toujours attiser sa curiosité et éviter ainsi qu’il ne se lasse trop vite. C’est à l’âge de 3 ans qu’un enfant peut réellement commencer à coudre. À l’aide d’un cercle à broder, d’une grosse aiguille et d’un fil suffisamment épais pour que vous n’ayez pas besoin, l’un comme l’autre, de forcer votre vue, vous pourrez enchanter vos après-midi communs en créant des oeuvres d’art, toutes fabuleuses. Si avant de vous lancer et d’investir dans un kit relativement onéreux de parfait petit couturier vous préférez expérimenter le goût du petit pour cette activité, vous pouvez très bien utiliser de la feutrine ou de la toile de jute tendue et du fil bon marché. L’objectif ? Sinon de passer un moment agréable, d’avoir la fierté d’observer ensemble par la suite, ce joli cadre coloré au dessus de la cheminée, témoin de vos moments de complicité… Et pourquoi ne pas faire naître quelques vocations !

Kit sur -mesure ou boîte à chiffons ?

Pour celles et ceux qui souhaitent partager les joies de la couture avec leurs petits-enfants, tout en étant eux-mêmes guidés de peur de faire un faux pas, il existe dans le commerce, notamment dans les magasins de loisirs créatifs spécialisés ou dans les enseignes réservées aux jouets, des kits complets d’initiation à la couture pour les enfants. Créations de doudous, poupées et autres canevas, les modèles sont aussi variés que colorés et vous permettront de vous lancer, clés et matériel en mains, dans cette nouvelle activité. Évitez au maximum les DVD d’apprentissage, qui risqueraient de coller votre bambin à l’écran, sans qu’il ne mette réellement la main à la pâte ! Si au contraire vous êtes d’ores et déjà manuelle et conservatrice, dénichez au sein même de votre nid douillet, de quoi concevoir la mallette à couture idéale pour vos angelots. Récupération de morceaux de tissus en tous genres, vieux boutons et autres rubans, à y regarder de plus près, vos tiroirs et lingères devraient regorger de trésors cachés…

En personnalisant ainsi votre matériel de départ, vous aurez la chance d’obtenir, après quelques heures de dur labeur, une poupée, un cadre ou tout autre objet, unique en son genre, que vous exhiberez avec panache aux yeux de toute la joyeuse tribu, au moment des fêtes venues…

Laisser un commentaire

2 × 5 =