Gastro-entérite aigüe : comment soulager les enfants ?

Chez les enfants, la gastro-entérite aigüe peut se révéler beaucoup plus problématique que chez les adultes. Réhydratation orale, ultra-levure, anti-diarrhéiques et maintenant pro-biotiques… Famille Mag fait le point.

«La gastro-entérite reste l’une des premières causes de mortalité infantile dans le monde», tient à rappeler Nora Mahfoufi, praticien hospitalier de pédiatrie à l’hôpital de Montfermeil. En effet, chez les personnes fragiles comme les enfants, la gastro-entérite peut entraîner une intense déshydratation en à peine une journée de diarrhées : une maladie qu’il convient donc de prendre en considération dès les premiers symptômes (diarrhées, vomissements…). A noter que la gastro-entérite étant une infection le plus souvent virale, les antibiotiques sont donc inefficaces. Ils peuvent néanmoins se révéler utiles seulement pour une partie des gastro-entérites bactériennes, si votre pédiatre la diagnostique.

Les recommandations médicales…

L’incidence de la diarrhée chez les enfants de moins de 3 ans en Europe est de 0,5 à 2 épisodes par an et le rotavirus est le principal responsable des gastro-entérites aiguës : c’est ce qui ressort du 47ème congrès de l’ESPGHAN, la Société Européenne de Gastroentérologie, Hépatologie et Nutrition Pédiatrique, qui a eu lieu en juin 2014. Lors de ce congrès, l’institution a également émis ses nouvelles recommandations pour la prise en charge de la gastro-entérite chez les enfants. «L’utilisation du Soluté de Réhydratation Orale (SRO) doit être le traitement de 1ère intention. En complément du SRO, l’utilisation de certains pro biotiques est efficace pour réduire la durée et l’intensité des symptômes de la gastro-entérite».

Premier réflexe : réhydrater

«La base du traitement, ce sont les SRO, approuve Nora Mahfoufi ou solutés de Réhydratation Orale qui permettent au cycle intestinal de reprendre ses fonctions». Ces SRO comprennent notamment des électrolytes, des glucides pour un apport énergétique ainsi que du bicarbonate et/ ou des citrates. En cas de gastro-entérite, il est indispensable d’en administrer aux enfants, par petites quantités (mais fréquemment) afin d’éviter les vomissements et de réhydrater l’enfant. «Il faut donner un sachet de 200 ml de solution mélangée à de l’eau minérale (surtout pas de grenadine). Il est important de fractionner les doses de SRO et de stimuler l’enfant pour qu’il en prenne régulièrement».

Plus récents, les pro-biotiques… Le traitement peut aussi se composer d’ultra-levure ou d’antidiarrhéiques qui vont principalement agir sur les selles liquides.

Apparus plus récemment, les pro-biotiques peuvent constituer le principe actif de médicaments dont les effets thérapeutiques permettent de prévenir ou de traiter certaines affections intestinales. L’utilisation de pro-biotiques aura pour effet de diminuer la durée des diarrhées. Les sachets peuvent se verser dans un biberon ou sur une purée.

Encadré

En résumé…

Réhydratez régulièrement l’enfant, en le faisant boire souvent. Dès qu’il ne vomit plus, l’enfant peut recommencer à se réalimenter par petites quantités : privilégiez le riz, les carottes et les bananes, utiles pour reconstituer ses selles et conservez une alimentation légère, sans fritures ni lactose. Lavez-vous fréquemment les mains pour éviter la contagion car le rotavirus est un virus très résistant. Sachez également qu’il existe un vaccin Rotavirus, que certains pédiatres prescrivent. Enfin, si les symptômes persistent malgré le traitement, il faut consulter d’urgence et emmener l’enfant à l’hôpital, pour qu’il soit réhydraté par voie intraveineuse.