Gruyère, fromage de chèvre, parmesan, brie, camembert, fromage à tartiner et tant d’autres encore : la France est par essence un pays intimement lié au fromage. Pourtant, initier les enfants à adopter cette tradition gustative toute française reste souvent un challenge. Comment faire aimer le fromage aux plus jeunes? Voici quelques pistes qu’il convient de suivre.

Consommer le fromage d’une manière ludique

Transmettre la tradition fromagère à sa progéniture n’est pas chose facile, les fromages ont souvent en effet un goût « prononcé ». Pour ce faire, les parents peuvent inciter la consommation du fromage en réalisant des activités ludiques. Une petite fille aura par exemple plus de chance d’avaler sa portion de fromage en picorant en jouant à la dinette et un junior absorbé dans ses jeux prendra plaisir à avaler quelques portions de fromage qu’il aura lui-même découpées en petits morceaux. Mais les parents peuvent également faire jouer leur imagination dans la manière de servir le fromage. Une présentation amusante motive toujours les petits. C’est le cas par exemple avec des fromages servis sous une forme amusante. Ainsi, une assiette garnie de plusieurs formes de fromage en lamelle, en bâtonnet ou en cube ludique associé à leurs couleurs préférées ou à des drapeaux indiquant leur origine a plus de chance de réveiller la curiosité culinaire des enfants. L’astuce est toute simple, et avec un peu d’imagination tous les parents peuvent y arriver. Les parents peuvent également créer un petit personnage à l’aide de ces petits morceaux de fromage en n’oubliant pas que crudités et légumes sont également des ingrédients à part entière que l’on pourra associer à un plat créatif. Prendre par exemple un pic et composer la tête de son petit personnage avec une tomate cerise, son corps avec un cube de conté et ses membres avec des bâtonnets de tomme : les petits seront plus surement amusés et séduits et se régaleront sans retenue.

Gâter les juniors avec du « fromage pour enfant »

Les parents peuvent aussi jouer sur les bons apports du fromage, notamment en calcium et en protéine. Ils peuvent ainsi sensibiliser leurs enfants sur la nécessité de cet apport journalier, sur les bénéfices qu’il amène sur l’ossature et leur santé en général, tout en insistant sur les conséquences néfastes d’un déficit de produit laitier. Mais pour gagner davantage de terrain dans l’amour du fromage, les parents peuvent gâter les petits loups et leur offrir des produits attractifs destinés spécialement pour eux. Un petit tour avec les juniors dans les rayons enfants des supermarchés avec les étagères pleines de fromages à représentation ludique allumera le feu de la passion fromagère. Les petits raffoleront des carrés de fromage à la crème de lait, des petites meules de fromage moelleux enrobées d’une célèbre coque de cire rouge ou encore de ces célèbres petits fromages blancs fruités. Ce qui est une raison supplémentaire pour les enfants d’apprécier le fromage.

Insérer du fromage dans leurs recettes préférées

Maman connait sûrement les recettes préférées de ses enfants. Lors de leur préparation, elle peut ajouter quelques grammes de fromage aux saucisses ou saupoudrer la salade de fromage râpé pour intégrer le goût. Pour les plus rebelles qui rechignent à manger leurs plats à la simple vue du fromage, une préparation de truffe au fromage fondu ou un potage moussé au fromage peut faire l’affaire. Les parents des petits au palais sucré ont plus de mal à intégrer le fromage dans leur alimentation, mais ces derniers peuvent apprécier les fromages doux ou les fromages blancs agrémentés de compote, de miel, de fruits ou de crème de leur choix. Une petite exclamation de bonheur à la fin des repas permet de révéler l’ingrédient surprise ajouté à la préparation.

Introduire le fromage dès son plus jeune âge

Enfin, faire aimer les fromages aux enfants ne se fait pas en un jour. L’amour du fromage est une affaire d’éducation culinaire. L’initiation à cette tradition doit donc se faire dès le plus jeune âge pour se développer au fur et à mesure du temps. D’ailleurs, les petits bouts de choux peuvent déguster leurs premiers fromages dès leur huitième mois. Afin de varier le menu de bébé, les parents peuvent remplacer le poisson ou la viande par du fromage ou le mélanger à leur soupe ou à leur purée. Une dizaine de grammes suffit pour initier cette saveur subtile et quelques fois prononcée aux papilles des tout-petits. À partir de ses douze mois, la ration de bébé peut augmenter jusqu’à 20 grammes. Mais attention, les parents doivent privilégier les petits morceaux de fromages mous, râpés, fondus, à pâtes pressées ou découpées en lamelle. Ils doivent aussi donner une variété de fromage aux touts petits, mais leurs choix doivent porter sur des fromages de bonne qualité nutritionnelle, avec un goût appréciable dans le respect des règles d’hygiène sanitaire. Les fromages au goût plus forts seront petit à petit découverts lorsque l’enfant grandira.