Le groupe agro-alimentaire, Lactalis, applique le « principe de précaution » sur certains de ses produits laitiers destinés aux bébés après des cas de salmonellose détectés chez des nourrissons depuis début décembre 2017. Ce jeudi, pas moins de 720 lots de lait infantile et de céréales ont été retirés du marché. Ce retrait concerne les boites de poudre et de céréales de marque Picot, Milumel, et Taranis suspectés par une présence de salmonelle. L’usine de Craon, en Mayenne, où ont été fabriquées les poudres contaminées, a interrompu sa production depuis le 8 décembre dernier, suite à un arrêté préfectoral. Elle va faire l’objet d’un grand nettoyage des installations.

Mercredi, l’agence Santé Publique France avait indiqué avoir identifié 31 nourrissons contaminés par les laits élaborés ou conditionnés sur le site de Craon depuis le mois de février 2017. Depuis le 2 décembre, 625 autres lots ont déjà été retirés de la distribution.

La salmonelle constitue un type de bactéries à l’origine d’intoxications alimentaires qui peuvent provoquer des diarrhées, nausées, vomissements, fièvre, douleurs abdominales, maux de tête, ou encore de la fièvre typhoïde et paratyphoïde.

Lactalis met à disposition des consommateurs un Numéro vert 0 800 120 120 disponible 24 heures sur 24.