L’arrivée d’un bébé est un moment formidable pour les parents, mais c’est également le moment qui, pour la plupart des mamans, amène son lot de petits tracas, de fatigue et de stress. Une cure SPA postnatale est la meilleure solution pour se détendre et se remettre en forme, notamment pour la maman et le bébé.

Pourquoi existe-t-il une cure postnatale ?

Après neuf mois de grossesse et surtout après avoir beaucoup donné pendant l’accouchement, la fatigue et la déprime peuvent se faire ressentir. D’autres contrariétés peuvent également survenir, comme un problème de poids, des insuffisances circulatoires, un mal de dos, etc. C’est là qu’intervient la cure postnatale pour chasser les petits maux, et retrouver une récupération progressive au naturel. En effet, la thalassothérapie regroupe plusieurs techniques adaptées à chaque situation. Des différents types de massages relaxants à la gymnastique douce rééducative, en passant bien sûr par les séances de soins et de beauté, toutes les jeunes mamans peuvent y trouver leur bonheur.

Il existe en France, comme à l’étranger, une multitude d’établissements proposant divers programmes pour la détente et la remise en forme par le SPA. Plusieurs dénominations sont utilisées pour la cure postnatale, comme « cure jeune maman », « thalasso maman-bébé », etc. Mais l’important c’est de trouver les bons soins qui correspondent à soi-même et à ses besoins. Des programmes personnalisés sont d’ailleurs disponibles dans certains centres. Enfin, des professionnels sont à la disposition de la jeune maman et de son bébé durant le séjour SPA : kinésithérapeute, ostéopathe, diététicien, hydrothérapeute, puéricultrice, voire même un sophrologue.

Une parenthèse de bien-être unique avec son bébé

Une cure SPA postnatale peut durer jusqu’à une semaine et peut être pratiquée généralement à partir du troisième mois après la naissance du bébé, notamment après la rééducation périnéale. Pour la jeune maman, il est souvent conseillé d’attendre l’arrêt de l’allaitement pour qu’il n’y ait pas de fuites de lait tout au long du séjour. Elle peut aussi attendre le retour de couches, car si le col de l’utérus ne s’est pas encore bien refermé, des infections peuvent survenir. Certains établissements de thalassothérapie exigent un certificat médical de non-contre-indication. Pour le bébé, un certificat de vaccins ou encore un certificat d’aptitude aux activités collectives en piscine peut être demandé.

Ce sont surtout des mesures de prévention afin que la maman et le bébé puissent profiter des bienfaits de la thalasso postnatale. Dans certains établissements, la cure postnatale peut commencer par une visite médicale. Le personnel médical présent détecte ainsi des contre-indications ou une rééducation périnéale insuffisante. Par cette visite médicale, les médecins peuvent également décider des produits à utiliser pendant les soins. Par exemple, certaines huiles essentielles ou certaines algues ne sont pas compatibles avec la période d’allaitement. Enfin, il appartient aux jeunes parents de bien choisir le lieu et le centre de thalasso postnatale selon leurs souhaits et leurs besoins.

Pour la maman : les différents soins SPA possibles et leurs bienfaits

Selon les centres, les soins durant un séjour en cure postnatale sont souvent proposés à la carte. Ce sont aussi des soins ciblés en fonction des besoins. Dans tous les cas, bien-être et beauté sont les maîtres mots d’une thalasso postnatale. À titre indicatif, voici quelques soins de base que l’on peut retrouver dans la plupart des établissements :

– Pour le remodelage de la silhouette, les centres peuvent proposer de l’aquagym, de l’ostéopathie aquatique, des douches à jet ou encore des séances d »hydromassage.

– Pour la reminéralisation ou la revitalisation de l’organisme, il existe des soins aux algues, des bains « bouillonnants », de l’enveloppement aux algues et différents massages.

– Pour certaines pathologies identifiées, comme les problèmes de circulation sanguine ou les douleurs lombaires : le drainage lymphatique, la pressothérapie, la douche à affusion ou encore des séances de kinésithérapie.

– Pour les séances beauté : la jeune maman peut recevoir des soins de la peau et du visage, du peeling, du massage du cuir chevelu, de la manucure et de la pédicure, etc.

Pour bébé : des soins d’éveil et de relaxation

Pendant une cure postnatale, la maman et le bébé peuvent rester ensemble avec des soins beaucoup plus adaptés. C’est un moment de partage et un moment privilégié de bien-être pour l’enfant et la mère qui renforce davantage les liens parents/enfant. Dans ce cas, la cure postnatale comprend des séances de massage avec un kinésithérapeute ou un ostéopathe. Ces praticiens apprennent à la maman comment masser correctement son bébé. Ils utilisent souvent des méthodes très anciennes inspirées d’une tradition indienne. Des massages qui peuvent efficacement stimuler tous les sens du bébé, qui apaisent également les angoisses et qui permettent aux bébés de trouver facilement le sommeil. Ce sont des gestes rassurants et ludiques : encore des instants de complicité, souvent partagés aussi avec le papa. Mais souvent, le bébé est confié à la nurserie du centre, accompagné du papa ou de la personne accompagnante. Pour son propre bien-être, le bébé est aussi entouré de professionnels, car lui aussi, il a besoin de soins très particuliers : des séances de détente et surtout d’éveil dans un milieu aquatique qu’il découvre.