Pour la première paire de chaussure pour bébé : pointure, matière, mode de fermeture, style, plusieurs paramètres sont à prendre en compte au moment d’acheter les premières chaussures de bébé.

Les critères essentiels

Le choix de la première chaussure de bébé ne doit pas être fait à la légère. Sensible et en phase de développement, le pied a besoin de chaussures souples, confortables, dotées d’un bon maintien et parfaitement adaptée à sa morphologie. Dans la plupart des cas, la diversité des modèles et le nombre de marques constituent le point de départ de l’hésitation des parents. Pour éviter de se tromper, il faudra pour chaque maman éviter de se laisser séduire seulement par l’esthétique, mais privilégier plutôt la qualité. Plusieurs critères essentiels sont par ailleurs à respecter pendant l’achat.

Question matière, la paire de chaussures pour bébé doit idéalement être en de véritable cuir. En effet, le cuir permet aux pieds des petits bouts de mieux respirer. Il aide également à limiter les risques causés par la transpiration. Lorsqu’il s’agit d’un modèle de chaussures fermées, le col installé à l’arrière doit être matelassé. Un rembourrage évite en outre aux pieds de s’exposer à des frottements, tout en assurant un bon maintien des chevilles. En terme de système de fermeture, durant la première année de bébé, les lacets sont toujours à privilégier.

Très pratiques, les lacets offrent un meilleur maintien des pieds. Ils ont également l’avantage de mieux s’adapter à la forme du « cou-de-pied ». I faudra tout de même veiller à opter uniquement pour un assez haut laçage. Ceci évitera de comprimer les petits pieds. Lorsque bébé commence à gagner en autonomie, il est recommandé de troquer les lacets pour un système d’auto-grippant, plus faciles à positionner. Du côté semelles, une paire faite en élastomère ou en crêpe est l’idéal. Ces deux matières limitent considérablement les risques de glissades.

Chaussures légèrement montantes ou basses ? Pour les touts petits, le style importe peu. L’essentiel est que les frottements avec les malléoles soient évités. Si les modèles de chaussures basses ont l’avantage de faciliter le renforcement des chevilles, les modèles hauts, eux, permettent de mieux caler le talon et de mieux maintenir le pied. De la pointe au cou-de-pied, il est, par ailleurs, très important que les chaussures soient suffisamment souples pour permettre aux orteils de respirer, de bien se développer, sans qu’ils se déforment en se chevauchant.

À la question : faut-il choisir des chaussures épousant la voûte plantaire pour son bébé ? Le choix revient uniquement aux parents. En effet, si certains spécialistes prônent l’importance d’aider le pied de bébé à bien se construire, d’autres sont plus réticents et soutiennent plutôt l’idée contraire. Par souci d’économie ou de vouloir mieux maîtriser son budget, il est fortement déconseiller de faire enfiler des chaussures d’occasion à son bébé. Ces chaussures risquent de s’être déjà déformées et ne présentent par ailleurs plus les différents atouts attendus.

Savoir quand changer les petites chaussures

Les pieds des bébés étant insensibles et indolores, il appartient aux parents de connaître les besoins de changement de chaussures de leur bébé. À l’enfance, les pieds ont tendance à grandir à une vitesse grand V. Bébé prend en effet, une taille de pointure environ tous les 3 mois, jusqu’à ce qu’il atteigne l’âge de 2 ans. Les petons doublent carrément de tailles avant d’arriver à l’école primaire. Le changement de chaussure ne dépend de ce fait pas de l’usure, mais plutôt de la taille des pieds. D’une efficacité insoupçonnée, l’index est un instrument de mesure qui permet aux parents de savoir quand remplacer les vieilles chaussures de bébé. En effet, la taille est encore adaptée, lorsque l’espace entre le contrefort de la chaussure et le talon permet d’y glisser un doigt. Dans le cas contraire, c’est qu’elles sont devenues trop petites pour le bébé. De même, des signes d’usures et de frottements au niveau du cuir à l’intérieur des chaussures peuvent montrer qu’elles ne sont plus à la bonne taille. Ces marques sont généralement visibles d’un simple coup d’œil.

Certes, le cuir est la matière à privilégier pour les chaussures, mais lorsqu’il fait trop chaud, les sandales et les baskets en toiles peuvent être considérés comme d’excellentes chaussures d’appoint. À la maison, il préférable d’éviter d’enfermer tout le temps les petons dans des chaussures, même si bébé ne veut pas arrêter de gambader. Le port de chaussures ne devient indispensable que lorsque le petit bout est de sortie.