Les fêtes de Noël approchent. Une fois de plus, les studios Disney Pixar ne manquent pas le rendez-vous pour fasciner les enfants et même les moins jeunes. Cette saison 2017 sera marquée par le film d’animation, Coco qui sort au cinéma, le 29 novembre. On y retrouve la marque de fabrique de la production : les images de synthèse finement agencées sur fond d’une histoire féérique. Dans ce long métrage d’environ 1h45, Miguel, un jeune mexicain rêve de devenir musicien professionnel comme son idole Ernesto de la Cruz. Sauf que dans sa famille, la musique est indésirée depuis plusieurs générations et fait la fureur de son arrière-grand-mère, mama Coco. Miguel cherchera par tous les moyens à assouvir sa passion et à prouver son talent. Le garçon se retrouve, un jour, plongé dans le « Pays des morts » et reçoit des révélations sur ses ancêtres qui guideront son destin. La fiction se déroule pendant le jour des morts célébré au Mexique.

Lee Unkrich, le réalisateur, un habitué des studios Disney Pixar porte à son actif Monstres & cie et Le monde de Némo, et a remporté l’oscar du meilleur film d’animation avec Toy Story 3, en 2011.

Avec Coco, les personnages en squelettes fantaisistes, l’attitude débordante de mama Coco, les nombreuses scènes détonantes et la guitare emblématique de Miguel apportent une touche folklorique à ce dessin-animé.

Le film de l’année dernière, Vaiana : La légende du bout du monde, a atteint, en France, une popularité à la hauteur du succès des produits dérivés – jeux créatifs, jeux de société, figurines, peluches, poupées, vêtements, chaussures à l’effigie de l’héroïne du film – qui attirent toujours plus de monde dans les rayons de supermarchés et sur les sites de e-commerce. Coco, prendra-t-il autant de fans dans son sillage ? Seul le public en décidera.