La sinusite fait partie des infections respiratoires les plus répandues, en hiver. Elle se manifeste par des douleurs plus ou moins étourdissantes dans les sinus situés au niveau des yeux et du nez ; ceci accompagné de sécrétions nasales. En France, elle toucherait neuf personnes sur dix toutes catégories confondues : frontale, maxillaire, sphénoïdale et ethmoïdale.

Pour s’en protéger, l’Assurance maladie recommande de se laver les mains plusieurs fois par jour avec du savon ou une solution hydro alcoolique après avoir toussé, ou éternué, ou s’être mouché le nez. Autres conseils : jeter ses mouchoirs en papier à la poubelle après chaque usage, ne pas embrasser son enfant sur le visage, ou encore éternuer dans le pli du coude. Fort de ses 500 praticiens, l’Institut français d’étiopathie qui œuvre depuis le début des années 70, propose une méthode manuelle basée sur des gestes précis sans médicaments ni effets secondaires pour soigner cette maladie inflammatoire. L’Assurance maladie ne rembourse pas ce type de soins. Seules, les mutuelles, en France, prennent en charge les séances d’étiopathie en totalité ou en partie selon les organismes.

L’étiopathie soigne, par ailleurs, les troubles gynécologique, les incontinences de la grossesse, les otites de la petite enfance, les problèmes d’amygdales, les hernies discales et d’autres effets pathologiques du corps humains.