Au même titre que les doudous et les tétines, les lampes veilleuses sont tout aussi indispensables comme appareils de puériculture. Si bien plus tard, une veilleuse s’avère plus que nécessaire parce que l’enfant a peur de dormir dans le noir total, dès sa naissance, il en a aussi besoin. Tout sur la première veilleuse de bébé.

Ce qu’il faut savoir avant de choisir une veilleuse pour son bébé

Certes, une source de lumière est toujours la bienvenue lorsqu’il fait sombre. Mais pour les bébés, notamment en bas âge, comme ils n’ont pas encore la notion du jour et de la nuit, bien dormir dans l’obscurité ne peut être que bénéfique. Progressivement, ils apprennent ainsi à intégrer la notion jour/nuit et à garder un certain rythme. Du coup, une veilleuse n’est pas encore très utile durant les six premiers mois du bébé. Généralement, avant leur première année, les bébés n’ont pas encore la peur du noir. Les « monstres sous le lit » n’existent pas encore dans leur monde à cet âge-là. La nuit, bébé peut donc dormir tranquillement dans le noir, mais bien sûr, dans de bonnes conditions : température ambiante, humidité idéale, chambre exempte de moustiques ou autres bestioles volantes, bébé allongé et habillé chaudement, mais pas trop, etc. Toutes ces conditions pourraient éventuellement éviter une mauvaise habitude un peu plus tard. Habitué à la lumière, il ne pourra pas s’endormir facilement. Les spécialistes suggèrent même aux mamans d’allaiter ou à donner le biberon dans le noir au cours de la nuit.

Opter pour une veilleuse avec la lumière idéale

Pendant la période de premier âge, le rôle principal de la veilleuse est d’abord d’ordre pratique pour les jeunes parents. Une source de lumière tamisée permettra, entre autres, d’éclairer délicatement la chambre quand ils auront besoin de surveiller leur bout de chou. Évidemment, c’est encore plus pratique pour la maman quand vient l’heure de l’allaitement ou du biberon sans réveiller le bébé. Une veilleuse de très faible intensité serait donc l’idéal. Encore mieux, il existe actuellement des veilleuses munies d’un variateur d’intensité lumineuse. Un tel dispositif permet facilement de réduire progressivement l’éclairage jusqu’à l’endormissement du bébé par exemple. Par ailleurs, le variateur permet également de réaliser une économie d’énergie et c’est tout aussi important. Outre le côté pratique, il faut admettre aussi que la douce lumière d’une veilleuse a le pouvoir d’apaiser les tout-petits. À la façon d’une berceuse, une projection lumineuse, diffuse et délicate, offre une douce ambiance pour accompagner bébé dans son sommeil. D’une certaine façon, la faible intensité lumineuse de la veilleuse permet de le rassurer et offre une atmosphère réconfortante. La veilleuse intègrera ainsi progressivement le rituel du coucher jusqu’à ce qu’il rejoigne les bras de Morphée.

Un embarras de choix avec toutes les options possibles

Avant la première année de bébé, il serait encore facile de faire le choix face au nombre de « veilleuses gadgets » qui foisonnent sur le marché. Car, bien entendu, il faut aussi choisir une veilleuse selon l’âge de l’enfant. Plusieurs modèles de veilleuses existent actuellement. Des plus design et ergonomiques aux plus sophistiquées, en passant par celles qui diffusent des animations au plafond, les jeunes parents auront certainement l’embarras de choix. Certaines veilleuses, par exemple, sont maintenant capables de s’allumer toutes seules quand le bébé pleure ou qu’il se réveille en bougeant, ce, grâce à un détecteur intégré. D’autres permettent d’enregistrer la voix de la maman, ou pourquoi pas du papa. Plus pratique encore, la veilleuse qui éteint sa lumière et sa douce musique quand l’enfant s’est endormi, grâce bien sûr à un minuteur intégré. Le côté sécurité n’est pas en reste, c’est tout aussi primordial pour les jeunes parents. Ainsi, certaines veilleuses sont nomades, munies de lampes LED, non chauffantes, économiques et sécurisantes. Aucun branchement électrique n’est nécessaire. La veilleuse peut donc rester dans le berceau sans aucun danger. Pour ce qui est des mélodies de berceuses, certains fabricants proposent des musiques additionnelles à télécharger sur Internet et à installer dans la veilleuse. Enfin, le « must » pour les tout-petits, c’est la veilleuse qui reproduit les battements du cœur, le bébé peut ainsi ne pas se sentir tout seul, se souvenant de la période où il était encore dans le ventre de sa maman.

Bien que le choix puisse être difficile, les jeunes parents connaissent les besoins de leur enfant. Il suffit alors d’adapter le choix selon ces besoins. Un peu plus tard, certainement à partir de 2 ans, les besoins changeront quand la peur du noir et des fameux « monstres » apparaîtront. À ce moment-là, d’autres types de veilleuses seront sûrement beaucoup plus adaptés. Les papas bricoleurs ( et les mamans bricoleuses aussi), peuvent réaliser de magnifiques veilleuses de façon originale, simple, mais tout aussi pratiques. Le concept DIY et le mode récup étant maintenant très tendance.