La télévision peut être un excellent moyen de divertissement, un outil de découverte du monde, ainsi qu’un bon support d’échanges familiaux. Malheureusement, elle peut s’avérer nuisible aux bébés. Zoom sur les effets réels de la télévision sur le bébé.

La télévision et ses impacts sur les bébés de 0 à 3 ans

Chez le bébé, la télévision est un défilement continu de sons et d’images, ne s’adaptant pas forcément à son rythme de vie et à ses attentes. La télévision constituerait ainsi une entrave au développement du jeune enfant.

Plusieurs chaînes de télévision, s’adressant aux jeunes enfants, mettent en avant leur intérêt éducatif. Cependant, d’après des études réalisées, ces chaînent ralentiraient l’apprentissage linguistique des enfants âgés de 8 à 16 mois.

Avant l’âge de six mois, un nourrisson ne peut fixer un écran que durant un très court laps de temps. Après quelques minutes, les premiers signes de fatigue apparaissent, se manifestant à travers des pleurs, des bâillements et de l’irritabilité. Ces manifestations sont le reflet d’une fatigue psychique provoquée par la tension du regard vis-à-vis de l’écran.

Dès l’âge de 6 mois, les bébés sont capables de regarder les images durant un quart d’heure environ, à condition de se trouver près d’un téléviseur et qu’aucune autre activité ne lui soit proposée. Un jeune enfant de cet âge placé pendant deux heures devant la télévision n’accordera que 10% de sa concentration à ce qu’il voit. Mais cela lui suffit pour imiter une partie de ce qu’il a visionné.

À partir de 10 mois, les enfants réagissent en voyant des héros qu’ils reconnaissent sur l’écran. Ils le font savoir en pointant leur doigt vers eux. Dès l’âge de 2 ans ½, le bébé devient un téléspectateur.

A l’âge de 3 ans, il déclare avoir une émission favorite. Il passe ainsi d’une relation privilégiée avec l’écran à une relation à un programme. Il continue de reproduire ce qu’il observe à l’écran, mais aussi ce qu’il entend. Par exemple, la tendance des jeunes téléspectateurs aujourd’hui consiste à répéter des phrases publicitaires, car il s’agit de messages courts, plus facile à retenir.

Au-delà de 3 ans, l’enfant affine peu à peu sa compréhension et sa perception, tout en apprenant à construire des liens logiques entre les différents moments du spectacle se déroulant sous ses yeux.

A cet âge, le jeune enfant se concentre sur les mouvements rapides des personnages. Il accorde également une attention particulière à l’imprévisibilité des scènes, aux changements de décors, aux voix étranges ou inhumaines, ainsi qu’à l’intensité des effets sonores. D’où la préférence des enfants pour les dessins animés. C’est seulement après cinq ans que l’enfant devient sensible au récit.

Malheureusement, le temps passé par le bébé devant la télévision éloigne celui-ci des activités motrices, interhumaines, exploratoires et fondamentales, nécessaires à sa croissance. De plus, le bébé précocement captivé par le rythme rapide des sons et des couleurs se succédant sur l’écran pourrait intégrer ce rythme dans sa personnalité, qui est en pleine formation.

Les réels dangers de la télé sur bébé et les solutions pour y remédier

La télévision présente de réels dangers pour le petit. Elle peut en effet le priver des échanges avec un adulte ou avec le monde réel. La télé peut également freiner le développement de l’intelligence et du langage de bébé. Avant 3 ans, le tout petit voit les formes, les images et les sons, mais il est impossible pour lui de les déchiffrer et de les comprendre. Des études ont également montré qu’avant l’âge de 3 ans, l’exposition à la télévision pouvait engendrer violence et agressivité.

Celle-ci peut aussi influer sur les capacités de concentration. En effet, à partir de 1 an, les enfants sont facilement influencés par le contenu de la télévision. Il existe également des signes démontrant qu’un petit enfant développe une dépendance envers la télévision. En effet, il se réveille fréquemment la nuit, il pleure souvent sans raison et il est difficile à consoler. De plus, il manque d’attention et de concentration et ne parle pas beaucoup pour un enfant de son âge.

La télé peut également faire disparaître l’imaginaire du tout-petit, qui préfère exprimer sa créativité à travers les dessins animés et autres fictions offerts par la télévision. Pour se développer harmonieusement, le petit a besoin d’activités interactives, l’obligeant à bouger, à inventer ou à réfléchir.

La télévision peut également engendrer un risque de surpoids pour les enfants qui la regardent trop. Le fait de ne pas bouger incite au grignotage excessif devant l’écran. Enfin, les jeunes enfants regardant trop la télévision ne sont pas à l’écoute de leur besoin de sommeil, laissant passer les signaux les conduisant à aller se coucher.

Pour éviter que la télévision n’influe de manière néfaste sur vos enfants, évitez de trop les exposer, surtout s’ils sont âgés de moins de 3 ans. À partir de 3 ans, limitez le temps passé devant la télé. De plus, il est conseillé de ne pas excéder les 2 heures d’activité passive, et cela tous écrans confondus.

La télévision peut devenir une activité éducative à condition de respecter certaines règles. N’installez pas de télévision dans la chambre du petit. Limitez le temps passé devant l’écran, à une demi-heure à une heure par jour au maximum. Assurez-vous que les émissions sélectionnées soient adaptées à l’âge du bébé.

Restez également près de l’enfant et observez ses réactions. Et enfin, apportez une dimension interactive à l’expérience, en chantant, par exemple, en même temps que les personnages. Prévoyez enfin des activités intéressantes à faire après la télévision, comme des jeux, de la lecture.