En France, la surdité est relativement fréquente chez l’enfant. En effet, elle concerne 800 naissances chaque année. Le meilleur moyen de protéger l’enfant d’une perte d’acuité auditive, causée par le bruit, consiste à éviter les lieux bruyants et les sources de bruits intenses proches des oreilles. Focus sur quelques conseils permettant de protéger au mieux les oreilles des enfants et des adolescents.

A savoir sur les problèmes d’audition des enfants

6 enfants sur 1 000 environ souffrent d’une forme de déficience auditive. Si un enfant souffre de problèmes d’audition, les parents sont les premiers à s’en apercevoir. Il existe toutefois des signes caractéristiques révélant qu’il pourrait entendre mal, comme une absence de réaction face à un bruit soudain et fort.

D’autres signes d’une mauvaise audition peuvent également apparaître, comme des difficultés d’élocution ou un retard dans l’apprentissage du langage. Si les tests auditifs sont systématiquement effectués à la naissance, certains troubles de l’audition apparaissent chez l’enfant plus tardivement. Plus un trouble auditif est diagnostiqué tôt, mieux il sera traité. Par ailleurs, un enfant ayant souffert d’otites durant la petite enfance doit consulter régulièrement un expert spécialisé de la santé auditive.

Les facteurs à l’origine d’une mauvaise audition sont multiples. Le mauvais usage d’un casque ou d’écouteurs, les nuisances sonores ou les otites sont autant de dangers qui menacent les oreilles de l’enfant. Les conséquences sur les oreilles sont souvent néfastes. C’est pour cela qu’il est primordial de les protéger et de dépister le plus tôt possible les problèmes éventuels d’audition.

Les différents professionnels de l’audition

Afin de dépister ou traiter un trouble de l’audition, plusieurs experts de la santé auditive peuvent être consultés. Le médecin ORL, avec l’aide du médecin traitant, évalue la qualité de l’audition de l’enfant, tout en dépistant les troubles éventuels. Il est spécialement formé pour effectuer les examens médicaux adaptés aux besoins des patients.

L’audioprothésiste, sur la prescription du médecin ORL, est un véritable expert de l’audition. Il informe sur les solutions techniques existantes, comme les bouchons d’oreilles ou les casques. Il effectue également tous les dépistages auditifs adéquats permettant de prévenir un trouble majeur.

L’orthophoniste, via la prescription de l’ORL, rééduque le langage, en cas de retard au niveau du langage ou de défaut de prononciation. Il travaille, la plupart du temps, avec les enfants. Son diagnostic est déterminant dans le cas où un enfant est malentendant.

Les causes de la perte auditive chez l’enfant et l’adolescent

Il existe deux sortes de surdité chez l’enfant, dont la perte auditive de type conductif. Celle-ci touche généralement l’oreille moyenne ou le canal auditif externe. L’otite en est la principale cause. Concernant la perte auditive de type neurosensoriel, qui est généralement permanente, celle-ci concerne une section du circuit nerveux, nécessaire pour décoder le son. Il s’agit notamment de l’oreille interne ou la cochlée, du cortex auditif et du nerf auditif.

Par ailleurs, les causes de la perte d’audition sont multiples, tant chez les enfants que chez les adolescents, à l’instar de la surdité héréditaire. Lorsqu’un enfant présente des anomalies chromosomiques, dont la trisomie 21, la perte auditive est héréditaire. La surdité d’un enfant peut également survenir in utero ou durant la grossesse. En effet, elle peut être causée par des infections virales ou bactériennes.

La perte auditive peut également survenir à la petite enfance, chez les enfants âgés entre 2 et 6 ans. Les maladies infantiles, comme l’otite, le rhume ou les amygdalites peuvent engendrer la surdité. Chez les adolescents, le bruit constitue la cause principale d’une déficience auditive. Le fait d’écouter une musique à un niveau sonore élevé, dans des écouteurs mal réglés, durant un concert ou en discothèque, peut considérablement endommager, de manière permanente, les oreilles.

Des solutions efficaces pour protéger les oreilles de l’enfant

Les oreilles sont continuellement exposées au danger, tel la surdité ou une déformation du tympan. Des sifflements, une baisse auditive ou des bourdonnements sont les signes distinctifs d’éventuels problèmes d’audition. Il est donc primordial de veiller au bon fonctionnement de son audition, et cela dès l’enfance.

Afin de protéger les nourrissons et les jeunes enfants des agressions sonores, il faut les éloigner autant que possible du bruit ou d’une quelconque source sonore importante. En cas de perte auditive constatée, il faut immédiatement envoyer l’enfant chez un médecin ORL. Il pourra traiter les rhino-pharyngites et les otites, pouvant être à l’origine des troubles de l’audition. Un suivi régulier des enfants âgés entre 3 et 5 ans, en milieu scolaire, s’avère également nécessaire.

Concernant la durée d’écoute des baladeurs MP3 ou toute autre exposition sonore, une heure d’écoute quotidienne suffit amplement, avec le volume réglé à la moitié de ses possibilités. Dans un festival, en concert ou en discothèque, les protections auditives, comme les bouchons d’oreilles en mousse, sont nécessaires. Après une soirée dans un club, il faut prévoir un repos auditif, soit une journée sans écouter de musique.

En cas d’achat d’un casque audio pour un enfant, idéal pour l’occuper durant un long trajet en voiture, mieux vaut privilégier un casque audio équipé d’une réduction active du bruit. Ce casque diminue les bruits environnants. Par conséquent, l’enfant n’a pas besoin d’écouter sa musique avec un volume trop fort.

Laisser un commentaire

cinq × 3 =