Puces, tiques, poux, gales ou vers, les parasites nuisent au confort, au bien-être, mais également à la bonne santé des animaux de compagnie. Chat, chien, lapin ou autres, les animaux sont tous les jours exposés à un risque d’infestation. Celui-ci est d’autant plus grand de la saison printanière à automnal.

Quels parasites menacent les animaux de compagnie ?

Les animaux de compagnie sont tous les jours exposés aux risques d’infestation de parasites. Néfastes au bien-être des animaux, ces parasites prolifèrent particulièrement du printemps à l’automne. Il existe actuellement deux catégories de parasites : parasites externes et parasites internes. En terme de parasites externes, il est bon de noter qu’à l’heure actuelle, les tiques et les puces sont les plus courants. Capables de se développer très rapidement, les puces mordent leurs victimes pour se nourrir de leur sang. En se faisant, elles peuvent causer de graves problèmes cutanés comme des cas d’eczéma, aux animaux de compagnie. Dans certains cas, notamment lorsque les puces deviennent trop nombreuses, les animaux de compagnie peuvent subir une anémie : anémie du chien ou anémie infectieuse féline, transmissible à l’homme.

Extrêmement tenaces également, les tiques s’accrochent à leurs hôtes et se nourrissent de leur sang. Les tiques peuvent être à l’origine de maladies graves comme la maladie de Lyme, entrainant la dégénérescence des organes des animaux domestiques. Elles se décrochent généralement au bout de quelques jours. La gale et les pouls sont également assez fréquents chez les animaux de compagnie. En interne, ce sont surtout les vers comme le ténia qui constituent une menace pour les animaux. Ils se logent généralement dans l’estomac de l’animal et y grandissent jusqu’à ce qu’ils soient éliminés. D’autres vers comme l’ascaris et le vers du cœur peuvent se développer à l’intérieur des animaux à quatre pattes. La toxoplasmose peut par ailleurs avoir des conséquences dramatiques aussi bien chez le chat que sur l’homme.

Comment éradiquer ces parasites de façon rapide et efficace ?

En fonction du type de parasites qui a infecté l’animal, il est possible de choisir entre plusieurs traitements antiparasitaires efficaces. Avant d’entamer un traitement, il est cependant fort recommandé de vérifier si oui ou non l’animal domestique a bien été infesté. Pour les parasites externes, le grattage trop fréquent constitue le premier signal d’alerte. Brosser le chien ou le chat sur une serviette blanche immaculée permettra de confirmer facilement le diagnostic. Pour les éliminer, il est recommandé d’utiliser, soit un spray, soit une pipette, soit un shampoing antiparasitaire. Les peignes fins antipuces peuvent également être d’une extrême efficacité. Si l’infestation est plus grave et que la peau de l’animal laisse apparaître des lésions ou de l’eczéma, il est préférable d’opter pour une crème dermatologique antipuce adaptée. Une visite chez le vétérinaire peut par ailleurs être des plus utiles.

Plus difficilement repérables, les tiques ont tendance à s’accrocher aux animaux pendant les balades en extérieur. Pour éviter une trop grande infestation, il est recommandé de contrôler la peau de l’animal après chaque sortie. Très pratique, la pince à tique permettra de décrocher rapidement le parasite de la peau. Dans le cas où l’animal développe peu de temps après une maladie, il est important de spécifier auprès du vétérinaire que celui-ci a auparavant déjà attrapé une tique. Diarrhée, amaigrissement, déshydratation rapide, manque d’entrain, tels sont les symptômes qui permettront de reconnaître la possible infestation d’un animal de compagnie par des parasites internes. Si ces troubles apparaissent, la consultation d’un professionnel devient urgente.

Les remèdes naturels pour éliminer les parasites ?

Il est bon de noter que hormis les sprays, les pipettes et les colliers spécialement conçus pour traiter les problèmes de parasites chez les animaux de compagnie, plusieurs solutions naturelles « faites maison » peuvent également être appliquées. Pour enlever les puces par exemple, il est possible de pulvériser le pelage de l’animal (chien) avec une infusion froide à base de menthe pouliot qu’il faudra par la suite prendre soin de rincer abondamment. Autres alternatives ? Le shampoing naturel à base de ¼ de tasse d’alcool, de 2 tasses d’eau chaude et de 6 gouttes de détergent liquide qu’il faudra bien faire mousser pendant l’utilisation. Pour éradiquer définitivement les puces dans la maison, il est conseillé de mettre du sel sur les sols, les tapis et dans les paniers des animaux. Ce procédé permettra de déshydrater les parasites.

Pour accélérer le processus, il est en outre possible d’installer au sol un récipient avec de l’eau et 10 gouttes de détergent liquide. Si les puces y plongent pour se rafraîchir, l’aspect huileux du mélange ne leur permettra pas d’en sortir. Cette technique est idéalement à appliquer pendant les périodes de vacances. En ce qui concerne les tiques, il est bon de noter qu’un mélange fait à base d’alcool blanc et d’huile dans un linge ou dans une gaze permettra de les éliminer rapidement. Facile à faire, le thé tiède à la camomille peut être également très efficace. Il s’applique avec un coton sur la peau de l’animal. Pour désinfecter le pelage du chien et par la même occasion les sols et les coins de la maison, il est également recommandé de mélanger une mandarine ou un pamplemousse en rondelles avec ½ litres d’eau qu’il faudra laisser bouillir puis tiédir avant de pulvériser partout.

Les traitements antiparasitaires sont pour rappel à faire le plus tôt possible, dès que l’infestation est détectée.