Choisir entre l’allaitement et le biberon constitue souvent un véritable dilemme pour la future ou la jeune maman. Il s’agit d’un choix personnel, voire affectif. Il convient cependant de l’effectuer de manière réfléchie. Focus sur ces deux méthodes d’allaitement.

Les bienfaits de l’allaitement maternel

Pour les mamans préoccupées du bien-être de leur bébé, le lait maternel présente des avantages indéniables et constitue un véritable élixir de croissance. En effet, le lait issu du sein est adapté aux besoins nutritifs et physiologiques de bébé. Le lait maternel est stérilisé, disponible à la demande, digeste et chauffé. La quantité est adaptée aux besoins de bébé. Plus il va téter, plus la maman va produire du lait. Les vertus immunitaires du lait maternel sont également bien connues.

Riche en nutriments essentiels, favorisant la bonne croissance du nourrisson, le lait maternel constitue une substance vivante répondant aux perpétuels changements de bébé et de son environnement. Regorgeant d’anticorps et de protéines, il lutte contre les infections respiratoires, intestinales et de l’oreille. Il prévient également les risques de leucémie, de cancer, d’obésité et de diabète, tout en réduisant les éventuels risques d’allergies chez le nouveau-né. Il se digère facilement pour éviter les problèmes liés à la constipation et à la diarrhée.

Le lait maternel s’adapte à la croissance et aux exigences de bébé. Il est ainsi primordial pour maman de s’adapter au rythme de son bébé, tout en pensant à se reposer au maximum. Par ailleurs, allaiter au sein après l’accouchement augmente les sécrétions hormonales chez la maman. Cela lui permet de récupérer plus rapidement, notamment au niveau du périnée et de l’utérus. L’allaitement offre également l’avantage de stimuler le goût de bébé. Le parfum des aliments se ressent en effet dans le lait. Alors si la maman adopte la méthode de l’allaitement au sein, il est essentiel de diversifier son alimentation.

Pour la maman, l’allaitement maternel permet enfin de créer un lien fort ou une symbiose avec son bébé. Cette expérience unique se ponctue d’intenses échanges de regard entre maman et son bébé. C’est un moment privilégié où la maman instaure une continuité dans sa relation avec son enfant. Allaiter au sein est plus qu’un mode d’alimentation, durant cette période, la maman crée une relation de confiance avec son bébé.

Le biberon, une méthode très utilisée pour nourrir bébé

Nourrir bébé au biberon présente de nombreux avantages. En effet il est préférable de nourrir bébé au biberon si la production de lait maternel est insuffisante. De plus, alimenter son bébé au biberon simplifie le retour au travail. En optant pour le biberon, le papa est appelé à s’investir auprès de son bébé, et cela dès la naissance. Dans le cas où la maman doit subir une opération chirurgicale, donner le biberon est une bonne alternative pour alimenter son bébé. Si la maman doit également suivre un traitement, nécessitant la prise de certains médicaments, l’allaitement maternel n’est pas préconisé. Alimenter son nourrisson au biberon présente enfin peu de contraintes physiques. En effet, la maman n’aura pas à souffrir d’une importante montée de lait, des douleurs ressenties durant la période d’allaitement ou encore des crevasses sur les mamelons.

Toutefois, choisir le bon biberon n’est pas toujours évident. Le choix est vaste, notamment au niveau de la forme, de la matière et de la taille. Concernant par exemple le biberon en verre, adapté pour la stérilisation à chaud, il offre plusieurs avantages. La température du liquide contenu dans le biberon est parfaitement maintenue. Le biberon restera translucide après les stérilisations et les nombreux lavages. Quant au biberon en plastique, il est incassable et léger. Il est ainsi plus simple pour bébé de le tenir entre ses mains. Il s’adapte aussi bien à une stérilisation à froid qu’à chaud. Pour le biberon en silicone, sa paroi est plus souple, lui permettant d’exercer de légères pressions afin de faciliter les premières tétées de bébé.

Concernant la taille, elle est en fonction de l’utilisation et de l’âge de bébé. Les biberons de 50ml sont préconisés pour la prise de vitamines et de médicaments. Ceux entre 90 et 120 ml sont destinés aux bébés âgés de quelques semaines. Pratiques à transporter, ils sont adaptés pour l’eau ou le jus de fruit. Les biberons d’une capacité entre 120 et 150ml sont recommandés pour les tous premiers mois de l’enfant, ainsi que pour les goûters et l’eau. Quant aux biberons de contenance moyenne, entre 240 et 260 ml, ils sont adaptés pour les enfants âgés entre 3 et 9 mois. Les biberons d’une contenance de 320 à 340 ml, sont  utilisés pour les repas, chez l’enfant âgé de plus d’un an. Quant à la forme, la maman a le choix entre 3 modèles. Le classique, de forme ronde, qui a l’avantage d’être facile à laver, puis le coudé, qui est penché à 30° afin que la tétine soit remplie en permanence, et enfin le triangulaire, un biberon ergonomique pour une meilleure prise en main.

Laisser un commentaire

14 − 5 =