En France, le pourcentage des enfants âgés entre 3 et 17 ans, souffrant d’obésité, est estimé à 18%. Pour lutter contre l’obésité chez l’enfant et l’adolescent, il faut miser sur une alimentation équilibrée associée à une activité physique. Cet article tentera d’apporter quelques solutions permettant d’aider l’adolescent à lutter contre l’obésité.
En France, le pourcentage des enfants âgés entre 3 et 17 ans, souffrant d’obésité, est estimé à 18%. Pour lutter contre l’obésité chez l’enfant et l’adolescent, il faut miser sur une alimentation équilibrée associée à une activité physique. Cet article tentera d’apporter quelques solutions permettant d’aider l’adolescent à lutter contre l’obésité.

L’obésité : causes et conséquences chez les adolescents

L’obésité des enfants et des adolescents constitue l’un des plus grands défis du XXIe siècle, notamment pour la santé publique. L’obésité et le surpoids sont ainsi définis par L’Organisation mondiale de la santé (OMS) comme une accumulation excessive ou anormale de graisse, présentant au final un risque pour la santé humaine.

La montée de l’obésité est un constat à l’échelle mondiale, sans distinction aucune entre les pays riches et pauvres. Une personne est qualifiée d’obèse lorsque son IMC ou indice de masse corporelle est égal ou supérieur à 30. Les causes de l’obésité varient d’un individu à un autre.

La cause principale de l’obésité et du surpoids chez l’enfant et l’adolescent est un déséquilibre énergétique entre les calories dépensées et les calories consommées. A cet effet, l’adolescent souffrant d’obésité consomme, de manière excessive, des aliments riches en calories.

La prédisposition génétique constitue également un facteur courant à l’origine de l’obésité. D’autres causes entrent également en jeu, comme une activité physique et sportive insuffisante, une situation familiale ou économique difficile, sans oublier bien sûr, le marketing alimentaire.

Une autre cause d’obésité chez les 15-25 ans est liée à leur régime alimentaire. La prolifération des fast-foods en milieu urbain favorise le développement de ce fléau, surtout chez les jeunes. En plus de ne pas manger de manière équilibrée, un adolescent sur trois grignote toute la journée. Le grignotage est très fréquent surtout en période de stress.

Les risques engendrés par l’obésité sur la santé de l’homme sont graves, notamment la dégradation de la qualité de vie. En effet, les risques de souffrir de problèmes respiratoires, cardiovasculaires, de dépression, de diabète à l’âge adulte ou de développer une résistance à l’insuline sont accrus.

Les mesures à adopter contre le surpoids chez l’adolescent

L’obésité résulte d’un déséquilibre énergétique chronique, qui implique une activité physique quasi inexistante et un surplus d’apports alimentaires. Une alimentation de plus en plus industrialisée, le tout renforcé par un marketing très efficace, favorise l’émergence de ce fléau chez les jeunes.

La prévention de l’obésité de l’adolescent débute à la naissance. Il s’agit précisément d’acquérir les « bonnes habitudes de vie », aussi bien pour l’enfant que sa famille. Les meilleurs exemples pour les enfants restent leurs parents. Ces derniers devront ainsi adopter des habitudes alimentaires saines et équilibrées en famille.

Pour éviter le grignotage, il est essentiel de ne sauter aucun repas principal de la journée, à savoir le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner. Il faut également réduire la consommation de junk-food, ainsi que les boissons gazeuses et sucrées. La prévention de l’obésité est, par ailleurs, l’une des priorités de la santé publique. Au quotidien, il est ainsi conseillé de pratiquer, de manière régulière, une activité physique.

Actuellement, la nourriture industrielle prend de plus en plus de place au sein des sociétés de consommation. Elle renferme notamment des sucres ajoutés, des graisses, du sel et des modificateurs de goûts. Pour y remédier, il faut inciter l’adolescent à adopter une alimentation équilibrée et diversifiée, en privilégiant plus les légumes et les fruits frais au quotidien.

Une demi-heure de sport quotidien permet également de diminuer les risques de diabète et de maladies cardiovasculaires. L’adolescent devra également limiter sa consommation de sucres, de sel et de graisses saturées. Et enfin, pour prévenir l’obésité chez l’adolescent, il est recommandé de faire un suivi régulier de sa courbe de poids.

Les solutions préconisées pour faire face à l’obésité

Il existe des solutions efficaces et concrètes pour lutter contre l’obésité chez les jeunes. Il faut avant tout que toute la famille se retrouve autour de la table à heure régulière et à chaque repas principal de la journée. Se sera l’occasion de partager d’agréables moments en famille. Le fait de proposer de nouvelles recettes à l’adolescent, en vue de lui prodiguer une alimentation équilibrée, l’incitera à découvrir de nouveaux aliments santé.

En matière de collation, mieux vaut privilégier les aliments sains, comme les noix et les légumes, et éviter les sucreries ou la nourriture type « fast-food ». L’adolescent en surpoids peut être encouragé à pratiquer une activité physique de son choix, sans émettre de jugement sur sa performance. Découvrir les plaisirs du sport aide également l’adolescent à découvrir et à apprécier les bienfaits de l’effort physique.

Quelques principes de base pourront également aider l’adolescent à suivre un bon régime alimentaire. Au quotidien, il faut consommer des aliments appartenant à chaque grand groupe. Il s’agit notamment de viande, d’œufs, de poisson, de produits laitiers, de crudités, de légumes cuits, de pain, de pomme terre, de légumes secs, du riz, des pâtes, des matières grasses et de l’eau à volonté.

Une autre habitude à adopter consiste à éviter le grignotage entre les repas. Dans la journée, l’adolescent prend trois repas plus un goûter. Ce dernier se compose essentiellement de laitage avec du pain, des fruits ou des petits gâteaux. Les repas se prennent dans un environnement calme, sans télévision et en famille.

 

Laisser un commentaire

vingt + 17 =