Pratiquée en tant qu’activité extrascolaire, l’équitation constitue un sport complet. Accessible à l’enfant à partir de 4 ou 5 ans, cette activité confère ainsi à celui-ci de nombreux bienfaits. Retour sur l’équitation, une activité extrascolaire à part.

Activité extrascolaire : opter pour l’équitation

L’équitation constitue l’unique activité extrascolaire se pratiquant en compagnie d’un animal, tel que le poney ou le cheval. L’équitation consiste ainsi, pour l’être humain, à apprendre à monter sur un cheval. Avant de devenir un sport, l’équitation était un moyen pratique de déplacement, soit en calèche, soit à dos de cheval directement.

Lorsqu’un enfant opte pour l’équitation comme activité extrascolaire, il apprend à monter sur un cheval de manière respectueuse, responsable et avec humilité. Cela favorise chez l’enfant le développement de la confiance en soi, la capacité d’empathie, l’intelligence sensorielle, mais également l’équilibre.

Faire de l’équitation pour l’enfant, en activité extrascolaire, ne consiste pas uniquement à monter à cheval. La préparation du cheval est également une étape essentielle à effectuer pour le futur cavalier. Il s’agit notamment d’apprendre à donner à manger à l’animal, le brosser, mais également lui nettoyer ou curer les sabots.

Durant son apprentissage, l’enfant devra passer le test des « galops », essentiel pour révéler le niveau du tout-petit. Ces derniers sont au nombre de 9 et s’organisent sous la forme d’examen. Il s’agit ainsi de différentes épreuves pratiques et théoriques passées par l’enfant au cours de son initiation. Il sera interrogé sur l’état général de son cheval, dont son alimentation, sa santé… Il devra également montrer son savoir-faire en pratique.

Quelques précautions à prendre avant de pratiquer l’équitation

Comme pour n’importe quelle activité sportive, l’équitation nécessite quelques précautions à prendre. Les chutes de cheval, pouvant survenir durant l’apprentissage, peuvent être douloureuses et engendrer des fractures. Pour les prévenir et les éviter, il est ainsi primordial pour les enfants de savoir maîtriser leurs chutes éventuelles.

Cela commence notamment par les munir d’équipements solides et de qualité, à l’instar d’une bombe sur la tête, mais aussi d’un gilet de protection. Il faut également apprendre à l’enfant par exemple à ne jamais passer derrière sa monture. L’enfant devra également être à jour concernant ses vaccinations, notamment pour le vaccin antitétanique.

Par ailleurs, avant toute inscription de l’enfant à un cours d’équitation, il faut s’assurer qu’il ne soit pas allergique aux chevaux, aux chiens, aux chats ou à la poussière. Concernant l’équipement obligatoire pour chaque enfant, à porter avant de monter à cheval, il faut qu’il soit muni de vêtements confortables, d’un gilet de protection et d’une bombe adaptée à la taille de sa tête.

Côté chaussures, chacune d’elle devra être dotée d’une petite talonnette. En effet, cela évite à l’enfant d’avoir le pied coincé dans son étrier. Concernant la selle, les étriers et les autres accessoires propres au cheval, c’est le club équestre où l’enfant est inscrit qui se charge de les fournir. D’autre part, il faut compter approximativement 80 euros pour l’adhésion d’un enfant à un club équestre. Concernant la licence, elle est estimée à 30 euros environ. Et afin de pouvoir suivre 10 cours, chaque enfant devra payer entre 100 et 200 euros.

Les bienfaits de l’équitation sur l’enfant

L’équitation constitue un sport très complet, apportant de nombreux bienfaits à l’enfant. Cette activité sportive renforce la coordination, l’équilibre, la concentration, ainsi que la latéralisation. La concentration est essentielle pour se faire obéir et rester en selle. Pour les enfants hyperactifs, l’équitation constitue un excellent moyen de canaliser leur surplus d’énergie. En effet, le cheval permet d’apaiser l’enfant, tout en le rendant plus responsable.

L’équitation favorise la confiance en soi de l’enfant, ainsi que son autonomie. Il apprend à gérer seul sa monture, l’harnache, la brosse, la dirige et apprend à la comprendre pour installer une relation de confiance entre eux. L’équitation est également efficace pour le développement de la psychomotricité de l’enfant.

En effet, cette activité sportive permet de corriger la posture de l’enfant, en renforçant les muscles au niveau des lombaires et du dos. De plus, le contact avec les chevaux favorise la bonne coordination des diverses parties du corps, tout en stimulant les sens.

L’équitation est également bénéfique sur la psychologie de l’enfant. Le tout-petit passionné d’équitation est, de manière générale, précis, ordonné et plus sûr de ce qu’il désire. En s’initiant très tôt à maîtriser un poney, l’enfant maîtrise mieux ses émotions et a plus confiance en lui. L’équitation aide également l’enfant à devenir un être responsable. En effet, il s’occupe lui-même de tous les soins prodigués au cheval, avant et après le cours d’équitation.

La pratique de l’équitation est aussi un moment où l’enfant oxygène son cerveau et part se ressourcer en pleine nature, surtout durant les randonnées. Parmi les disciplines équestres adaptées à l’enfant se trouvent le cross ou le pony-cross. L’équitation, pratiquée dans un centre équestre, est aussi un bon moyen pour l’enfant de se faire de nouveaux amis. Aujourd’hui, bon nombre de clubs d’équitation privilégient les jeux pour initier les enfants à l’équitation. Le but est de renforcer la communication et la complicité avec le cheval.

Laisser un commentaire

trois × deux =